Infos du jour Infos

23-10-2008

Prague ne veut pas voir annulée sa présidence européenne

Le vice-Premier ministre tchèque Alexandr Vondra a dénoncé jeudi dans un communiqué virulent toute volonté de restreindre le rôle de Prague pendant la prochaine présidence tournante de l'Union européenne, au premier semestre 2009. « Personne ne peut annuler la Présidence tchèque. On ne peut pas changer les règles officielles du jeu sans que tout le monde soit d’accord », peut-on lire dans ce communiqué. Il dénonce « les spéculations sur l'extension éventuelle de la Présidence française », faisant allusion au projet prêté à Paris de présider l'Eurogroupe pour faire face à la crise financière et économique. Ces déclarations répondent également à une série d'articles en Allemagne, en Autriche et en France mettant en question les capacités de leadership du gouvernement tchèque. La presse tchèque a notamment donné un large écho à un article du quotidien autrichien Kurier d'après lequel les voix sont de plus en nombreuses au sein de l'Union européenne, et plus particulièrement au parlement européen, pour demander que la présidence française soit prolongée au premier semestre 2009. Plus d’informations dans les « Faits et Evénements ».

Les principaux partis politiques réunis pour discuter de la présidence de l’UE

Le Premier ministre Mirek Topolánek a indiqué qu’il allait invité les représentants des partis parlementaires pour discuter avec le chef de l'Etat de la première présidence tchèque de l’UE. Il a lui aussi fait savoir qu’il ne craignait pas que la présidence tchèque soit annulée. Le chef de l’opposition sociale-démocrate, Jiří Paroubek, a indiqué qu’il participerait à cette réunion même s’il n’était pas convaincu de son utilité si le Parti civique démocrate décide de changer de leader lors de son prochain congrès de décembre.

Le président Klaus soutient la campagne de sénateurs ODS

Le chef de l’Etat est à nouveau apparu en public aux côtés d’un candidat au Sénat du parti qu’il a lui-même fondé, le Parti civique démocrate (ODS). Après être monté sur un podium pour la campagne d'un candidat praguois mardi dernier, Václav Klaus est allé soutenir le candidat ODS de la circonscription de Česká Lípa. C’est la première fois depuis qu’il est président que Václav Klaus, qui avait promis de rester impartial, soutient ainsi des membres du parti dont il est toujours le président d’honneur. Le deuxième tour des élections sénatoriales se déroulera vendredi et samedi.

Le chef du gouvernement propose un poste de ministre à un de ses rivaux

Mirek Topolánek semble envisager un remaniement ministériel après la « claque électorale » reçue le week-end dernier par le Parti civique démocrate qu’il préside. Selon le site internet du quotidien Dnes, le Premier ministre aurait proposé un portefeuille ministériel à l’un de ses principaux critiques au sein de la formation libérale, Petr Bendl. Celui-ci vient de perdre son poste de président du conseil régional de la Bohême centrale, la semaine dernière. Il n’a pas précisé quel ministère lui avait été proposé mais il a indiqué jeudi soir avoir refusé la proposition.

Une manifestation des verriers a eu lieu à Prague

Jeudi matin, les syndicalistes des verreries et des fabriques de porcelaine ont manifesté devant le siège du gouvernement à Prague. L'Union syndicale des employés de l'industrie du verre et de la porcelaine, qui organisait la manifestation, désirait attirer l'attention sur les problèmes des employés des verreries de Světlá nad Sázavou et Poděbrady. Ceux-ci n'ont pas reçu leurs salaires du mois de septembre et la situation sera précaire jusqu'à la fin de l'année. L'industrie traditionnelle du verre tchèque traverse une mauvaise passe et le gouvernement refuse d'apporter son aide, ce qui a été réaffirmé par le ministre du Travail et des Affaires sociales, Petr Nečas.

La couronne tchèque à la baisse

La couronne tchèque a baissé jeudi et s'échangeait à la fermeture de la Bourse de Prague à 24,83 couronnes pour un euro, après être brièvement tombée sous la barre des 26 couronnes pour un euro dans la journée, son niveau le plus bas depuis fin janvier. Dans le même temps, la devise tchèque reculait aussi face au billet vert et s'échange à 19,42 couronnes pour un dollar. Cette évolution est notamment due selon les analystes à des craintes des investisseurs pour la stabilité économique des pays d'Europe centrale, à la suite de difficultés qu'éprouve actuellement la Hongrie.

PPF Group augmente sa participation dans le capital de Zentiva

Le tchèque PPF Group a annoncé jeudi qu'il avait relevé sa participation au sein du producteur de médicaments génériques Zentiva dans l'attente de la conclusion de l'OPA du français Sanofi-Aventis. PPF, contrôlé par le milliardaire Petr Kellner, a relevé à 24,26%, contre 21,59% sa part des droits de vote. Cette participation est détenue en commun avec l'assureur italien Generali.Sanofi, principal actionnaire du tchèque avec une participation de 24,9%, propose 1.150 couronnes par action de cette société ainsi valorisée à environ 1,8 milliard d'euros.

L’écrivain Milan Kundera demande des excuses à l’hebdomadaire Respekt

L'écrivain Milan Kundera réclame des excuses au magazine tchèque qui a publié des allégations l'accusant d'avoir été en 1950 un informateur du régime communiste tchécoslovaque. L'hebdomadaire Respekt a reçu une lettre le 16 octobre lui demandant de présenter des excuses, a indiqué Jiří Srstka, directeur de l'agence Dilia, qui représente Kundera en République tchèque. "Nous n'avons pas encore eu de retour", a-t-il souligné. M. Srstka précise que si le journal ne s'exécute pas, l'écrivain le poursuivra en justice. Selon le rédacteur en chef de Respekt, Martin Simečka, la demande de Kundera est examinée par des avocats et le magazine ne souhaite pas faire de commentaire pour le moment.

Le Prix Kafka pour Arnošt Lustig

Après le Français Yves Bonnefoy l’année dernière, c’est au Tchèque Arnošt Lustig qu’est attribué cette année le Prix Franz Kafka décerné par la Franz Kafka Society et la mairie de Prague et accompagné d’un chèque de 10 000 dollars. L’écrivain Arnošt Lustig, survivant de l’holocauste, est aujourd’hui âgé de 81 ans. Il a écrit des romans, des pièces de théâtres et des scénarios. Philip Roth, Harold Pinter ou encore Ivan Klima ont reçu ce Prix Kafka dans le passé.

La statue de Jan Palach à Mělník?

La ville de Mělník espère pouvoir dévoiler le 19 janvier la statue de Jan Palach - l'étudiant tchèque qui s'est immolé pour protester contre l'écrasement du Printemps de Prague - réalisée en 1969 par le sculpteur hongrois installé en France András Beck. Mais la municipalité a besoin de plus d'un million de couronnes pour son installation, selon le maire de Mělník. L'association française des amis d'András Beck avait proposé d'offrir cette statue à la République tchèque, mais Prague l'avait refusée. Mělník s'y intéresse parce que Jan Palach est né dans la région et est allé au lycée de la ville qui porte son nom.

Météo

Ciel couvert et températures en baisse, autour de 10 degrés. Bonne fête aux Nina, le 24 octobre, selon le calendrier tchèque.

23-10-2008