Infos du jour Infos

04-06-2001

Zeman et les certificats négatifs de lustration

Selon le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, les attestations négatives de lustration, délivrées au début des années quatre-vingt-dix à des agents de la police secrète (StB), sont présumées avoir été délivrées par le sénateur de l'Union de la liberté, Jan Ruml, en sa qualité de vice-ministe de l'Intérieur à l'époque et qui, plus tard, allait devenir ministre de l'Intérieur pour l'ODS. Ainsi, Milos Zeman rejoint la position de Vaclav Klaus sur cette question, sauf qu'il estime que les prédécesseurs de Ruml à la tête de ce département, à savoir Lubos Dobrovsky et l'ancien ministre fédéral de l'Intérieur, Jan Langos doivent expliquer le pourquoi de cette bavure.

Divergence sur les modalités d'élection du président de la République

Alors que le président des chrétiens-démocrates, Cyril Svoboda, est pour l'élection du président de la République au suffrage universel, le chef la Chambre des députés et du Parti civique démocrate (ODS), Vaclav Klaus, a soutenu le contraire lors d'un tête-à-tête télévisé avec Svoboda. "Je suis, a-t-il dit, foncièrement contre. Nous sommes une démocratie parlementaire, et, y injecter des éléments de la démocratie directe serait incompatible avec la lettre, l'esprit et chaque phrase de notre constitution ; c'est aussi contre les traditions de notre pays". Vaclav Klaus et Petr Pithart, ancien président du Sénat, sont deux candidats virtuels aux prochaines élections présidentielles.

Vaclav Klaus craint la montée de la gauche

Les forces politiques de droite, comme le Parti civique démocrate (ODS), l'Union de la liberté et les chrétiens-démocrates, devraient, selon le chef de l'ODS et président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, "conjuguer leurs efforts pour arrêter le dangereux glissement vers la gauche". Il a déclaré lors d'un débat télévisé que la conception du nouveau président de la social-démocratie, Vladimir Spidla, et d'autres visions socialistes montrent la volonté de liquider l'entreprise et de s'attaquer aux riches.

Les décrets Benes et les Allemands des Sudètes

Le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel et le Premier ministre Edmund Stoïber ont appelé encore ce week-end à l'annulation des fameux décrets Benes, en vertu desquels des Allemands ont été expulsés de République tchèque et leurs biens confisqués à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Cette annulation doit à leur avis intervenir avec l'admission de la Tchéquie à l'Union européenne. Les deux responsables étaient présents à un rassemblement de l'Association des Allemands des Sudètes en Bavière. La représentante du gouvernement allemand a cette manifestation Cornelie Sonntag-Wolgast, a cependant refusé l'idée de compromettre l'adhésion de la Tchéquie par des problèmes historiques.

Jan Kavan en Jordanie

Le ministre des A.E. tchèque, Jan Kavan, en visite de travail en Jordanie, a rencontré son homologue jordanien, Abdallah Chatíb. A l'issue de cette rencontre, le chef de la diplomatie tchèque a déclaré que Prague soutient les efforts de Jordanie pour la stabilité dans la région et apprécie l'initiative de paix jordano-égyptienne. Tout en précisant que la Tchéquie n'a aucune ambition de jouer un rôle dans un problème aussi compliqué, il a rappelé qu'elle a été le premier pays d'Europe centrale et de l'Est à avoir ouvert une mission de contact à Ramallah.

La lutte contre la drogue

Le chef des dealers que la police a mis sous le verrou le 31 mai, se faisait appeler Lénine. Avec cette arrestation, qui s'est opérée dans un appartement au centre de Prague, la police clôture l' "Opération Bruxelles" commencée au début de l'année et lors de laquelle elle a mis en arrestation six dealers. Selon la police, ce groupe de dealers est présumé avoir fait, depuis 1998, un gain de 2,5 millions de couronnes, soit l'équivalent de 450.000 FF.

Les chalets de Kasarna

Les Tchèques possesseurs de chalets de vacances à Kasarna, en territoire slovaque, doivent continuer les négociations avec les propriétaires du sol. Il n'y a pas d'autres solutions à cette question, selon le Premier ministre slovaque, Mikulas Dzurinda, qui s'exprimait sur cette question lors d'une conférence de presse.

Météo

Ce lundi, la Tchéquie va continuer à être soumise à un courant froid venant du nord-ouest. Ciel nuageux à couvert et pluies locales. Des averses voire la neige en montagne. Température la nuit, 7 à 3°, le jour, où le ciel restera sans grand changement, 10 à 14°.

04-06-2001