Infos du jour Infos

01-07-2008

Le 1er juillet, la France ouvre son marché du travail à la République tchèque

A partir du 1er juillet, les autorités françaises lèveront les dernières restrictions à la libre circulation des travailleurs des « nouveaux » pays membres de l’UE, parmi lesquels la République tchèque. Cette date a été choisie symboliquement le jour où la France prend la présidence du Conseil de l'Union européenne. Après cette date, trois pays seulement – l’Allemagne, l’Autriche et la Belgique, continueront à limiter l’accès à leurs marchés de travail. Selon l’agence CTK, on s’attend à ce que seules quelques centaines de Tchèques, au maximum, puissent aller travailler en France. Les raisons de ce désintérêt sont la méconnaissance du français et la complexité du marché du travail en France, à savoir notamment un taux de chômage relativement élevé et la faible pratique d’autres langues que le français.

Début de l'Année économique tchéco-française

Le 1er juillet est aussi marqué par le début de l'Année économique tchéco-française. Son objectif est de relancer les relations économiques et commerciales entre les deux pays. Dans son cadre, des dizaines de conférences, séminaires et expositions seront organisées. L'année économique tchéco-française a été planifiée pour se dérouler pendant les présidences de l'Union européenne par la France et ensuite la Tchéquie et elle sera orientée sur la recherche commune d'une politique énergétique européenne.

Mirek Topolánek: dans l’énergétique nucléaire, le gouvernement n’adoptera pas les mesures irréversibles

L’énergétique nucléaire doit représenter l’une des alternatives de la conception énergétique de l’Etat tchèque à l’horizon 2050. Une déclaration du Premier ministre Mirek Topolánek. Cette semaine, le cabinet examinera une étude sur le développement de l’énergétique élaborée par une commission d’experts, et un débat précédera la prise de décision en la matière. Le cabinet actuel n’a pas le mandat d’adopter les mesures qui seraient irréversibles pour l’avenir énergétique du pays, a souligné son chef, Mirek Topolánek, en rappelant deux autres variantes : les importations d’énergie électrique, la modification des limites de l’extraction de lignite au nord de la Bohême ou un accroissement de la dépendance de l’Etat des importations du gaz. L’accord de coalition interdit la construction de nouvelles centrales nucléaires dans le pays, cette interdiction ayant été imposée par le plus petit parti de la coalition, le parti des Verts.

Václav Klaus réaffirme son refus du traité de Lisbonne

Par la voix de son porte-parole Radim Ochvat, le président tchèque Václav Klaus a exprimé un soutien à son homologue polonais, Lech Kaczynski, qui a annoncé qu’il ne signerait pas le traité de Lisbonne, dans une interview publiée mardi par le quotidien Dziennik. Le président tchèque eurosceptique estime que le traité de Lisbonne est mort et la poursuite du processus de ratification est inutile et impossible, après le non irlandais. Lech Kaczynski a refusé de ratifier le traité qui avait déjà été approuvé par les deux chambres du parlament polonais.

Accroissement du déficit du budget de l’Etat

Au premier semestre de l’année 2008, le déficit du budget de l’Etat a dépassé 5,6 milliards de couronnes. A la même période de l’année écoulée, le déficit n’a été que de 1,3 milliards de couronnes. Une information communiquée par le ministère des Finances qui prévoit un déficit de 70 milliards de couronnes sur toute l’année 2008. L’accroissement du déficit est dû, selon le ministère, aux transferts des moyens dans le Fonds national d’infrastructure des transports. La contribution tchèque au budget de l’UE au cours des six mois de l’année a été de 15,5milliards de couronnes. En revanche, la Tchéquie a obtenu 19,5 milliards de couronnes du budget communautaire.

La municipalité de Prague durcit les normes relatives à la propreté de la ville

La municipalité de Prague a décidé de s’attaquer au désordre dans les rues et les lieux publics. La nouvelle norme sur la propreté urbaine entrant en vigueur le 1er juillet interdit de jeter sur le trottoir des mégots de cigarettes, des papiers, des chewing-gum et d’autres déchets. Les infractions seront passibles d’une amande allant de 1000 jusqu’à 30 000 couronnes. La police urbaine veillera au respect du nouvel arrêté. Le porte-parole de l’Association des agences de voyages tchèque, Tomio Okamura, craint que la nouvelle mesure puisse créer des problèmes aux visiteurs étrangers de la capitale tchèque qui n’en étaient pas prévenus.

Début du Mois de la lecture d’auteur à Brno

Le chef-lieu de la Moravie, Brno, est le théâtre, à partir du 1er juillet, du Mois de la lecture d'auteur qui est considéré comme le plus grand festival littéraire en Tchéquie. Cette année, le mois débute par la lecture de l'écrivain canadien Lee Henderson et de son collègue tchèque, Michal Viewegh. Tous les jours, le théâtre expérimental de Brno "Husa na provázku" recevra un auteur canadien et un auteur tchèque. Parmi les écrivains qui participeront à ce mois, le romancier et dramaturge tchèque Pavel Kohout, qui y fêtera aussi son 80e anniversaire.

Bilan tragique des accidents de la route

Le mois de juin juste terminé se présente comme le plus meurtrier de l’année, avec déjà 95 victimes des accidents de la route. Cette statistique ne fait que confirmer la tendance qui se manifeste depuis quelques années, à savoir que le dernier mois avant les grandes vacances est le plus tragique sur les routes: au mois de juin 2007, les accidents ont fait 116 morts. Par contre, le premier week-end des vacances d’été a été le deuxième le plus sûr depuis les 20 dernières années, avec un bilan de 6 personnes mortes. Mais il est vrai que pendant le week-end écoulé, la police a organisé deux grandes opérations régionales auxquelles ont participé plus de 500 policiers. Cette semaine, les contrôles routiers vont se poursuivre. La police n’a pas divulgué d’informations sur les régions qui seront choisies. Le dépassement de la vitesse et l’alcool au volant sont deux infractions les plus fréquentes sur les routes tchèques.

Début de l’Académie musicale franco-tchèque

A Telč, en Moravie, c’est le 1er juillet que commence l’Académie musicale franco-tchèque. Il s’agit d’un projet international d’éducation musicale qui offre des cours de maîtrise et d’interprétation aux étudiants des conservatoires et des hautes écoles de musique. Ces cours sont dirigés par de grands musiciens tchèques et français. Cette année, 60 jeunes musiciens de différents pays se retrouveront à Telč du 1er au 11 juillet pour ce spécialiser dans deux catégories : cuivres et archets.

La première mosquée était ouverte il y a 10 ans à Brno

Il y a dix ans, la première mosquée en République tchèque a été ouverte à Brno. Des protestations ont accompagné la construction de la mosquée et la Fondation islamique a finalement renoncé à son intention d’assortir le bâtiment de la coupole traditionnelle et du minaret. La mosquée de Brno n’a toujours pas trouvé son imam. Elle abrite un centre culturel où des conférences sur l’islam sont données. La communauté musulmane existant en Tchécoslovaquie dans l’entre-deux-guerres a été interdite, après 1945. A l’heure actuelle, on évalue que la communauté musulmane en RT compte entre 10 000 et 20 000 membres, dont le plus grand nombre sont des ressortissants étrangers. Outre la mosquée de Brno, il existe encore un bâtiment de culte à Prague.

Météo

La météo nous promet du beau temps jusqu’au 3 juillet où de violents orages devraient toucher surtout le sud du territoire et un refroidissement devrait se produire. Le mercure atteindra 29 degrés, mercredi, jour de fête des Patricie, selon le calendrier local.

01-07-2008