Infos du jour Infos

07-02-2008

Incertitude sur la tenue de l’élection présidentielle : députés et sénateurs pas d’accord sur le mode de scrutin

Alors que l’élection présidentielle doit se tenir ce vendredi, au Château de Prague, les différents partis parlementaires ne sont pas encore parvenus à se mettre d’accord sur la tenue du vote à scrutin secret ou à main levée. Le comité procédural de la Chambre des députés penche plutôt pour un vote public, tandis qu’au Sénat, c’est le scrutin secret qui a la primeur. Cette situation provoque un désaccord entre les deux chambres et certains redoutent que ce désaccord complique l’élection de vendredi voire remette même en cause sa tenue. Plus de précisions sur le sujet dans nos Faits et événements.

Václav Klaus craint un report de l’élection présidentielle

Suite à l’apparition de ce désaccord entre les deux chambres du Parlement sur la forme du scrutin, le président de la République, Václav Klaus, a indiqué pour la Radio tchèque qu’il craignait que l’élection n’ait finalement pas lieu. Le chef de l’Etat estime cependant que cela ne serait pas « digne » et espère que les parlementaires parviendront à s’entendre sur la tenue d’un « scrutin secret régulier ». Par ailleurs, Václav Klaus a déclaré qu’il considérait l’appel à un vote à main levée comme une tactique de certaines personnes contre sa réélection. Selon les observateurs, un scrutin secret arrangerait plutôt le président sortant, qui pourrait obtenir les voix de membres de partis soutenant officiellement son adversaire Jan Švejnar.

Election présidentielle : Jan Švejnar admet qu’un scrutin secret pourrait lui permettre d’obtenir des voix ODS

De son côté, Jan Švejnar a admis que dans le cas d’un scrutin secret, il aurait plus de chances d’obtenir des voix des députés et sénateurs membres du Parti civique démocrate (ODS), dont le président de la République, Václav Klaus, est le candidat officiel. « Cela est possible, d’un autre côté, je ne parviens pas à expliquer de quel côté le résultat pencherait si le scrutin était secret ou à main levée », a-t-il déclaré. Toujours selon Jan Švejnar, il n’appartient pas aux candidats de s’exprimer sur le sujet. « J’espère seulement qu’une solution sera trouvée pour que l’élection se tienne comme convenu », a-t-il concédé.

La Tchéquie contribuera à hauteur 21 millions d’euros à la construction du nouveau siège de l’OTAN

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) planifie la construction de son nouveau siège à Bruxelles et la République tchèque en tant que pays membre devrait y contribuer à hauteur de 21 millions d’euros (environ 550 millions de couronnes), soit 1,6 % du montant total de la facture (1,15 milliard d’euros). Une réserve devant permettre de faire face à une éventuelle inflation est comprise dans le montant de la somme que Prague devra verser entre 2008 et 2013. Le projet doit être débattu, lundi prochain, par le gouvernement. La partie commune à tous les pays du projet de construction sera financée par les caisses de l’OTAN, tandis que les frais liés aux espaces réservés aux délégations nationales seront couverts par chacun des pays.

Déficit public : la Commission européenne félicitera le gouvernement tchèque

La Commission européenne devrait féliciter le gouvernement tchèque, la semaine prochaine, pour la gestion de ses finances publiques en 2007. Tel est le principal enseignement qui ressort de l’évaluation du programme de convergence tchèque, qui doit permettre la planification de l’adoption à terme de l’euro. Par rapport à l’année dernière, cette évaluation devrait être beaucoup plus positive. En 2007, le gouvernement ne semblait notamment pas en mesure de respecter les engagements pris par rapport au montant de son déficit public. Tandis qu’au début 2007, les économistes, le ministère tchèque des Finances et la Commission européenne prévoyaient un déficit atteignant 4 % du PIB, il s’est finalement avéré inférieur de deux points. Selon Bruxelles, la République tchèque se situe donc en dessous de la limite des 3 %, condition indispensable pour l’adoption de la monnaie unique européenne.

Taux de croissance économique : la Banque nationale tchèque revoit ses prévisions à la baisse, à 4,1 % en 2008

La Banque nationale tchèque a revu à la baisse, dans sa nouvelle prévision rendue publique jeudi, son estimation du taux de croissance économique du pays pour cette année. Le taux de croissance du PIB devrait s’élever à 4,1 % en 2008 puis à 4,9 % en 2009. Dans sa précédente prévision, en octobre, la Banque nationale tchèque avait pronostiqué un taux de croissance variable entre 3,9 et 6,1 % pour 2008. Il y a quelques jours, le ministère des Finances avait également revu ses prévisions à la baisse.

L’ancien ministre de l’Environnement Ivan Dejmal est mort

L’ancien ministre de l’Environnement et actuel vice-directeur de l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires, Ivan Dejmal, est décédé, mercredi, à l’âge de 61 ans, des suites d’une courte maladie. Ministre de l’Environnement en 1991 et 1992 au sein du gouvernement dirigé par Petr Pithart, Ivan Dejmal avait fait adopter l’intégralité du système de législation écologique comportant notamment la loi sur la protection de la nature et des paysages. Ivan Dejmal est également à l’origine du Programme de réhabilitation des zones rurales et avait participé à sa réalisation. Sous le régime communiste, Ivan Dejmal, persécuté par la police secrète pour ses contacts avec la communauté dissidente, a passé quatre ans en prison.

Un logo « amusant » pour la présidence tchèque de l’UE en 2009

C’est un logo qualifié de moderne, enjoué, inventif qui symbolisera la présidence tchèque du Conseil de l’Union européenne lors du premier semestre 2009. Le vice-premier ministre chargé des affaires européennes, Alexandr Vondra, a précisé, jeudi, que ce logo « amusant » était censé au monde que « les Tchèques ne sont pas des gens froids et qu’ils sont dynamiques ». Reste qu’il faudra encore attendre avant de découvrir ce fameux logo, celui-ci ne devant être présenté au public que peu de temps avant le début de la présidence, comme le veulent les habitudes en cours au sein de l’UE.

Football – Amical : Tchéquie – Pologne : 0-2

L’équipe de République tchèque de football s’est inclinée (0-2) contre la Pologne en match amical, mercredi soir, à Larnaca, à Chypre. Il s’agit du premier match des Tchèques en 2008, à quelques mois de la phase finale du championnat d’Europe pour laquelle les Polonais sont également qualifiés. Les deux buts polonais ont été inscrits au cours de la première demi-heure de jeu, tandis que l’attaquant tchèque Jan Koller a vu son penalty arrêté. Rappelons que les deux équipes figurent également dans le même groupe pour les éliminatoires à la Coupe du monde 2010.

Météo

C’est un temps variable qui continue de régner, vendredi, jour de la fête des Milada. Quelques averses à caractère local sont possibles qui se transformeront en chutes de neige en altitude. Les températures sont stables et se situent entre 3° C et 7° C pour les maximales.

07-02-2008