Infos du jour Infos

01-01-2008

Le discours du Jour de l’An du Président tchèque Vaclav Klaus

Dans son discours traditionnel du Jour de l’An, le Président tchèque Vaclav Klaus a évoqué d’abord les dates dans l’histoire moderne du peuple tchèque finissant par le chiffre huit, dates qui ont été de véritables tournants historiques, dont l’année 1918 : « Nous nous souvenons avec satisfaction de l’année 1918, année où est née la société démocratique et libre chez nous. Il est bien qu’on puisse caractériser par ces paroles aussi notre présent. » Selon le président malgré les problèmes existant actuellement la République tchèque vit probablement la meilleure période de son histoire. Vaclav Klaus a consacré également une partie de son discours à l’entrée de la République tchèque dans l’espace Schengen et a rappelé que cette évolution positive apporte cependant aussi certain risque. A son avis, il est important que les frontières s’ouvrent mais les Tchèques devraient protéger et cultiver leur identité, s’ils ne veulent pas perdre leur liberté. Selon le président, malgré la croissance économique et le bien être général, nous ne devons pas oublier les citoyens socialement faibles et ceux qui ont besoin de notre aide.

Les réactions au discours de Vaclav Klaus

L’opposition a immédiatement critiqué le discours présidentiel. Selon le chef du Parti social-démocrate Jiri Paroubek, Vaclav Klaus a prononcé ce 1er janvier un de ses plus faibles discours. Le président du Parti communiste Vojtech Filip estime que le discours n’a pas été équilibré. D’après Jiri Cunek, chef du parti Chrétien démocrate, et Martin Bursik, président du Parti des Verts, formations qui font partie de la coalition gouvernementale, le discours manquait de vision de l’avenir de la République tchèque. Selon les politologues le discours du président a été marqué par les présidentielles qui approchent. Le politologue Tomar Lebeda estime qu’il est clair que Vaclav Klaus désire être reconduit à la présidence de la République et c’est pourquoi son discours a été très prudent et modéré.

Le candidat à la présidence de la République Jan Svejnar participera à des rencontres avec des citoyens

L’économiste Jan Svejnar, candidat à la présidence de la République, prépare déjà en République tchèque sa campagne électorale. Il envisage de profiter du temps qui lui reste jusqu’à l’élection présidentielle qui devrait avoir lieu le 8 février prochain, pour rencontrer les membres du Parlement et pour leur expliquer ses opinions. Il aimerait également rencontrer des citoyens tchèques à Prague et aussi ceux qui ne vivent pas dans la capitale, leur demander ce qu’ils voient de positif ou de négatif dans leurs vies et pour connaître leurs opinions. Il aimerait également se mesurer avec Vaclav Klaus dans un débat télévisé.

Les festivités de la Saint Sylvestre à Prague

Les festivités de la Saint-Sylvestre à Prague et dans d’autres villes de République tchèque ont été plus calmes que les années précédentes. Des Pragois et des touristes se sont ressemblés place Venceslas pour suivre un grand show organisé par la télévision privée Nova qui a réuni sur une estrade dressée au milieu de la place pratiquement toutes les vedettes de la pop-musique tchèque de l’actualité. Les touristes ont envahi surtout la Place de la Vieille Ville avec son horloge historique et ont salué l’arrivée de la Nouvelle année sur le pont Charles et sur la place du Château de Prague.

D’après les pompiers, cette fois-ci les festivités de fin d’années ont été plutôt calmes

Selon le porte-parole de la direction des sapeurs pompiers tchèques Petr Kropacek, le dernier jour de l’année 2007 a été relativement calme et ne différaient pas beaucoup du reste de l’année. Pourtant, les pompiers ont été obligés d’intervenir, ce jour-là, contre 72 incendies, ce qui est d’un tiers de plus que la moyenne de l’année. Néanmoins, lors de la Saint-Sylvestre 2006 les pompiers tchèques avaient enregistré 110 incendies. Cette année, le travail des pompiers a été facilité par le temps, car la pluie et la neige qui tombaient sur une partie du territoire tchèque, ont stoppé la propagation du feu.

Le système de péage électronique sur les routes tchèques se montre efficace

Au cours de l’année 2007, le système de péage sur les routes a apporté à l’Etat tchèque 5,57 milliards de couronnes, quelque 199 millions d’euros, ce qui dépasse d’un milliard de couronnes le résultat escompté. Le système de péage électronique a été introduit en République tchèque il y a juste une année. Tandis que le vice-ministre des Transports Jiri Hodac estimait que le péage n’apporterait à la République tchèque que 2,4 milliards de couronnes, le doyen de la faculté des transports de l’Ecole supérieure de Polytechnique de Prague Petr Moos prévoyait 3 milliards.

Les prévisions économiques des analystes tchèques

Selon les analystes l’année 2008 devrait être réussie sur le plan économique, malgré un certain ralentissement de la croissance. Le chômage continuera à diminuer, et le cours de couronnes poursuivra son augmentation. On doit se préparer aussi cependant à la hausse des prix de nombreux articles et des services ce qui sera compensée néanmoins par l’augmentation de salaires. La croissance du PIB qui a atteint dans le 3e trimestre de 2007 6 %, atteindra en 2008 4 à 4,5 %. Les analystes estiment donc que l’année 2008 sera bonne mais qu’elle ne sera probablement pas meilleure que l’année 2007.

Le concert du Nouvel an au Château de Prague

Un concert de l’orchestre de chambre Talich a été préparé pour célébrer l’arrivée de la Nouvelle année, ce 1er janvier, dans la salle espagnole du Château de Prague. Au programme du concert organisé sous l’égide du président de la République Vaclav Klaus il y a un air de l’opéra La Fiancée vendue de Bedrich Smetana et six mélodies italiennes et espagnoles interprétées par Eva Urbanova, ainsi qu’une danse slave d’Antonin Dvorak, une symphonie de Ludwig van Beethoven et l’ouverture de l’opéra Carmen de Georges Bizet. La tradition des concerts du Nouvel An au Château de Prague a commencé en 2004, un an après l’élection de Vaclav Klaus à la présidence de la République.

De nombreux skieurs ont investi les centres des sports d’hiver tchèques

Des milliers de skieurs ont envahi, ce 1er janvier, les montagnes tchèques. Les conditions pour les sports d’hiver dans les montagnes tchèques sont en général excellentes et continuent encore à s’améliorer. Ainsi par exemple Josef Dlouhy du centre de Kliny dans la région de Most en Bohême du nord a constaté que les skieurs ont envahi les pistes de descente dès le matin du 1er janvier et qu’il y avait également beaucoup de skieurs de fond. Les pistes couvertes déjà de 30 centimètres de neige artificielle, se sont couvertes en plus de dix centimètres de neige naturelle qui continuait à tomber.

Météo

Ce mardi, Jour de l’An et fête nationale de la République tchèque, le ciel en Tchéquie a été nuageux à couvert avec des chutes de neige par endroits et les températures se sont situées entre -2 et 2 degrés au-dessus de zéro. Mercredi, le temps en République tchèque sera nuageux à couvert avec quelques rares chutes de neige. Les températures diurnes s’échelonneront de - 4 à 0 degrés.

01-01-2008