Infos du jour Infos

27-03-2001

Les syndicats demandent la libre circulation des travailleurs

Les unions syndicales des travailleurs dans l'industrie alimentaire, l'agriculture et le tourisme d'Europe centrale et orientale demandent que l'Union européenne renonce à son intention de limiter la libre circulation des travailleurs de nouveaux pays membres de l'Union. Cette revendication a été formulée par les participants à la conférence de la Fédération européenne des unions syndicales dans l'industrie alimentaire, dans l'agriculture et le tourisme, qui vient de commencer à Prague.

Electricité de France envisage de s'implanter en République tchèque

La société Electricité de France a adressé au gouvernement tchèque une lettre manifestant un intérêt sérieux pour la privatisation de la société CEZ, qui est le principal producteur de l'énergie électrique en République tchèque. Selon le journal la Tribune, au total 11 sociétés désirent participer à la privatisation de la firme CEZ.

Une initiative du gouvernement britannique

Le président du Conseil d'administration de la société multinationale Caparo Groupe, Paul of Marylebone, s'est entretenu à Prague avec le ministre tchèque de l'Industrie et du Commerce, Miroslav Gregr, sur le désir du gouvernement britannique d'investir beaucoup plus en République tchèque. Paul of Marylebone a été chargé de ces négociations par le ministre britannique des Affaires étrangères, Robin Cook. L'homme d'affaires britannique s'entretiendra, mardi, avec les représentants de l'industrie métallurgique d'Ostrava où l'on est en train de terminer la privatisation des aciéries de Nova Hut et de Vitkovice.

Avis de la population sur la situation économique en Tchéquie

Malgré la croissance économique de 3,1 %, le tiers de la population tchèque estime toujours que la situation économique de la Tchéquie s'est détériorée, par rapport à l'année dernière. Tel est le résultat d'un sondage réalisé par l'agence Stem. 22 % des personnes interrogées estiment que la situation a changée dans le sens positif. 66 % des personnes interrogées se déclarent inquiets de leur avenir.

Le Vice-premier ministre tchèque et ministre du Travail et des Affaires sociales, Vladimir Spidla, a pris la défense de son collège, Jan Kavan, ministre des Affaires étrangères. Ce dernier avait été accusé par la presse d'avoir signé un contrat suspect concernant la Maison tchèque à Moscou. Selon Vladimir Spidla, l'affaire de la Maison tchèque est très brouillée, et la faute du Ministre Kavan n'est pas si grave pour qu'on puisse demander sa démission.

Un projet de loi sur les minorités ethniques

"Le projet de loi sur les droits des minorités ethniques présenté par le gouvernement tchèque ignore l'opinion de plus d'un million d'habitants faisant partie des ethnies morave et silésienne". Une déclaration du député social démocrate, Zdenek Koudelka. Selon ce député, les Moraves et les Silésiens devraient être considérés, avec les Tchèques, comme les éléments fondamentaux de la population de la Tchéquie. C'est pourquoi Zdenek Koudelka envisage de présenter un projet d'amendement de cette loi.

La coopération entre la Bourgogne et la Bohême centrale

La Bourgogne aimerait nouer des contacts avec la Bohême centrale. On a décidé d'organiser une rencontre officielle des délégués des deux régions, qui aura lieu le 19 avril, à l'Ambassade de France à Prague.

Le danger des inondations semble conjuré

Les crues, qui menaçaient, au cours de ce week-end, surtout la Bohême de l'Ouest, ne devraient plus s'aggraver. Les météorologues ne prévoient qu'une légère montée des eaux, dans les cours inférieurs de plusieurs rivières. Les précipitations sont moins abondantes et la baisse des températures a provoqué des chutes de neige. Mardi, les températures devraient rester, encore, relativement basses.

27-03-2001