Infos | Tous les articles


Les frontières de la République tchèque avec ses pays voisins devraient s’ouvrir complètement à compter du mois de juillet, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, sur son blog samedi. Selon Tomáš Petříček, les négociations sont les plus avancées la Slovaquie et l’Autriche, deux destinations traditionnellement très appréciées des vacanciers tchèques. En revanche, celles avec la Pologne seront plus compliquées, a-t-il précisé.

« A partir du mois de juillet, je souhaiterais que s’ouvrent complètement les frontières avec nos quatre pays voisons – Autriche, Allemagne, Pologne et Slovaquie », a-t-il écrit. Concernant l’Allemagne, le chef de la diplomatie affirme que la décision dépendra de l’évolution de la situation sanitaire là-bas.

Il devrait être possible de voyager également en Bulgarie, en Hongrie et dans les pays baltes, autant de pays où la propagation du coronavirus est sous contrôle. « Je pense que nous pourrions commencer à revenir à un fonctionnement normal pas seulement de l’espace Schengen en juillet. Et si la situation évolue favorablement, cela pourrait aller plus vite encore », a-t-il ajouté. Pour des pays comme la Croatie, la Slovénie, la Grèce, mais aussi d’autres destinations hors de l’Europe comme le Canada, l’Australie ou le Japon, Tomáš Petříček a évoqué le mois d’août, à condition d’un rétablissement des liaisons aériennes.

Enfin, pour les pays les plus touchés par la maladie, parmi lesquels la France et la Belgique, le ministre a indiqué qu’il était encore trop tôt pour se prononcer.