Infos | Tous les articles


Le conglomérat sud-coréen Korea Heavy Industry& Development s’apprête à racheter la société Škoda JS, basée à Plzeň (Bohême de l’Ouest) et spécialisée dans la production de technologies nucléaires, à la banque russe Gazprombank. L’information a été publiée par le quotidien économique Hospodářské noviny, vendredi. Selon le journal, le montant de la transaction s’élèverait à plusieurs centaines de millions de couronnes.

Selon le PDG sud-coréen, l’ensemble des mesures devant permettre la reprise devraient être menées à terme durant le premier semestre 2020. Toujours selon le journal, malgré son savoir-faire, Škoda JS, qui a réalisé un résultat nul d’exploitation d’un peu plus de 10 millions d’euros en 2018, souffre de l’application des sanctions internationales en raison de l’occupation russe de la Crimée. C’est la seule société en République tchèque figurant sur la liste des sanctions mises en place par les Etats-Unis. En revanche, elle ne se trouve pas sur la liste de l’Union européenne. Ce serait la raison pour laquelle les propriétaires russes auraient décidé de s’en séparer.

Actuellement, les principaux projets de Škoda JS concernent la centrale nucléaire de Mochovce (Slovaquie), pour laquelle elle a produit deux réacteurs à eau sous pression de type VVER 440. Récemment, un contrat d’un montant de 27 millions d’euros a également été signé en Ukraine pour deux réacteurs de la centrale de Rivné.