Infos | Tous les articles


Le président tchèque Miloš Zeman a rendu hommage à Jacques Chirac décédé ce jeudi matin à l’âge de 86 ans. C’était un chef d’Etat capable, solide et amical, a déclaré M. Zeman, par la voix de son porte-parole Jiří Ovčáček qui a également fait savoir qu’une lettre de condoléances officielle serait envoyée en France.

« Je connaissais bien le président Chirac. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises et nous étions bons amis. Aujourd’hui, ce type de chefs d’Etat tend à disparaître de la scène politique international. La France aurait besoin d’un nouveau Jacques Chirac, » a pour sa part réagi l’ancien président tchèque Václav Klaus.

En tant que président français, Jacques Chirac s’est rendu deux fois en visite officielle en République tchèque. La première fois en avril 1997, où le président Václav Havel l’avait alors décoré de l’Ordre du Lion blanc, puis en novembre 2002 à Prague lors d’un sommet de l’OTAN qui devait décider alors de l’entrée de la Bulgarie, des Pays baltes, de la Roumanie, de la Slovaquie et de la Slovénie dans l’Alliance.

En 2003, Jacques Chirac avait jeté un froid dans les relations entre la France et les pays d’Europe centrale et de l’Est, dont la République tchèque, critiquant le soutien apporté par ceux-ci aux Etats-Unis sur leur intervention en Irak. Il avait alors déclaré : « Ces pays ont été à la fois, disons le mot, pas très bien élevés et un peu inconscients des dangers que comportait un trop rapide alignement sur la position américaine (...) Ces pays ont perdu une bonne occasion de se taire. »