Infos | Tous les articles


Le ministre tchèque des Affaires étrangères Tomáš Petříček a rencontré ce lundi à Kiev son homologue ukrainien Pavlo Klimkine, dans le cadre de sa visite de deux jours en Ukraine. Il doit également rencontrer le président Petro Porochenko, des représentants du gouvernement et du parlement ukrainiens, ainsi que des représentants des Tatars de Crimée, qui protestent contre l’annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne.

Avant sa réunion avec le chef de la diplomatie ukrainienne, Tomáš Petříček est allé déposer une gerbe sur le monument édifié à la mémoire des soldats tchécoslovaques, menés par le général Ludvík Svoboda, et qui ont libéré Kiev pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a également rendu hommage aux membres de la Česká družina, formée en septembre 1914 et dont sont nées les légions tchécoslovaques en Russie. Puis, accompagné de Pavlo Klimkine, le ministre tchèque des Affaires étrangères s'est également rendu au monument en mémoire des victimes de la famine qui décima la population ukrainienne sous le régime soviétique.

Dans un entretien publié ce lundi par l’agence de presse ukrainienne Ukrinform, Tomáš Petříček a rappelé que tous les ans, la République tchèque accordait des permis de travail à 21 000 ressortissants ukrainiens. Interrogé sur la possibilité d’une pression due aux divergences entre le président et le gouvernement tchèques sur la question des sanctions contre la Russie, Tomáš Petříček a rappelé que Miloš Zeman était par principe convaincu de l’inutilité de quelques sanctions que ce soient en matière de politique étrangère. « Mais c’est le gouvernement qui est responsable des relations extérieures, » a rappelé le chef de la diplomatie tchèque.