Infos | Tous les articles


Le Premier ministre Bohuslav Sobotka, ainsi que le président social-démocrate de la Chambre des députés Jan Hamáček, ils ont tous deux félicité Emmanuel Macron pour sa victoire « nette » au second tour de l’élection présidentielle française. Le chef du gouvernement tchèque s’est réjoui que les électeurs aient choisi « une France qui restera un pays membre fier et fort de l’Union européenne ». Les Français ont choisi non seulement leur président, mais aussi un avenir européen, a tweeté le chef de la diplomatie tchèque Lubomír Zaorálek. Il a salué l’élection d’un président qui « promeut une France forte jouant un rôle constructif au sein de l’Europe ». Le vice-Premier ministre chrétien-démocrate Pavel Bělobrádek, lui aussi, s’est réjoui de l’élection d’un président français « proeuropéen », espérant qu’Emmanuel Macron comprenne les problèmes des membres plus nouveaux de l’UE.

Plus réticent, le ministre des Finances Andrej Babiš estime qu’Emmanuel Macron « aura du mal à faire évoluer la situation économique de la France ». Le chef du mouvement ANO a également remarqué que les opinions du nouveau président français sur les questions de la migration et de l’intégration européenne étaient « irréalistes ».

Côté opposition, les présidents du TOP 09 et du parti communiste ont salué la victoire du candidat centriste, tandis que le chef du parti ODS Petr Fiala, quant à lui, a déclaré qu’Emmanuel Macron « n’apportait aucune solution adéquate face à la crise de l’UE ».