Pays du tourisme Stonehenge en Bohême du Sud

16-11-2008 03:22 | Alain Slivinský

Cette fois-ci, dans notre guide touristique, nous allons nous rendre en Bohême du Sud, tout près de la frontière tchéco-allemande, dans la petite commune de Holašovice. Pourquoi ? Tout d’abord pour présenter cette commune très visitée par les touristes en raison de son architecture, mais surtout pour parler des « pierres suspendues », donc une sorte de Stonehenge qu’un patron d’entreprise local a aménagé et qui attire encore plus les touristes.

Télécharger: MP3

Le village de Holašovice se trouve plus exactement à 15 km environ du chef-lieu de la Bohême du Sud, České Budějovice, un peu aux pieds des monts de la Šumava, à une altitude de 500 m. Le nom de la commune provient de celui du seigneur qui régnait jadis sur ces terres et qui s’appelait Holas. Elle a été fondée aux environs de l’an 1263 et dès 1292, Holašovice faisait partie des propriétés du grand couvent de Vyšší Brod. Elle le resta jusqu’en 1848, quand fut aboli le servage en Bohême. On peut dire que la commune, bien que peu importante par sa taille, mais se trouvant sur une voie de communication stratégique, a connu une histoire assez mouvementée. Naturellement, aux temps des guerres hussites, en temps que propriété religieuse, elle a souvent été attaquée et même dévastée. Les épidémies ne l’ont pas non plus épargnée, comme celle de 1520 à 1525 qui ne laissa que deux de ces habitants en vie. Aujourd’hui encore, une colonne de la peste se dresse au nord du village, à l’endroit où ont été enterrées les victimes de cette épidémie. La commune a été repeuplée par les autorités religieuses, aussi bien par des Tchèques que des Bavarois et, pour cela, on y trouve beaucoup de noms allemands dans les registres de l’état civil. Naturellement, Holašovice a été la victime de l’annexion des Sudètes par Hitler et du déplacement des habitants d’origine allemande.

HolašoviceHolašovice Aujourd’hui, elle ne compte que 140 habitants, alors que jadis, ils étaient plus de 200. Comme un peu dans toutes les petites communes, le centre est représenté par la place du village. Un petit étang est situé en son milieu et, dans le temps, la forge se dressait à côté. Les archives indiquent que 17 fermes entouraient la place, encore au XIXe siècle. Elles étaient toutes construites un peu dans le même style, avec des frontons typiques pour les maisons de la région, un style qui a pris l’appellation de « baroque populaire ». En raison du fait qu’il s’agit de tout un ensemble de maisons construites dans ce style et qui se sont parfaitement conservées, la commune de Holašovice a été inscrite sur la liste du Patrimoine culturel mondial de l’Unesco.

Holašovice est donc une des localités qui attirent les touristes en Bohême du Sud, mais cela ne semblait pas suffir aux habitants, particulièrement à l’un d’entre eux, le chef d’entreprise Václav Jílek, très actif dans l’industrie du bâtiment. C’est probablement en parcourant ses chantiers où restaient souvent de grosses pierres, qui avaient été déterrées ou déplacés pour les besoins de la construction, qu’il a eu une idée quelque peu originale : utiliser ses pierres, souvent de dimensions énormes, pour édifier une sorte de Stonehenge dans les environs du village. Ainsi donc, les touristes pourraient être attirés par autre chose que les belles maisons en « baroque populaire » de la place du village. Ecoutons donc Václav Jílek nous expliquer ce qu’il a édifié :

Václav Jílek, photo: CTKVáclav Jílek, photo: CTK « Dans un vrai Stonehenge, les pierres ont été façonnées. Ce que j’ai édifié ici devrait s’appeler un cromlech circulaire. Les pierres qui le constituent peuvent être considérées comme des mégalithes qui pèsent dans les huit à dix tonnes. »

Il est intéressant de constater que l’information sur cette nouvelle attraction s’est très vite répandue, aussi bien parmi les touristes que parmi les amateurs d’histoire ou des sciences occultes. Beaucoup de personnes viennent ici par curiosité, mais d’autres y arrivent pour bien autre chose, comme nous le confirme, d’ailleurs Václav Jílek :

« Pendant le week-end, il arrive souvent qu’une centaine de personnes par jour viennent ici. Elles viennent ici pour pratiquer leur culte. »

Bien sûr des lieux comme Stonehenge en Angleterre sont liés à une certaine magie, à l’inconnu, au mystère. Il est assez curieux de constater que le cromlech de Holašovice, comme l’appelle son auteur Václav Jílek, bien qu’il ne soit pas un original, une oeuvre de lointains ancêtres, attire justement les amateurs du mystérieux. Il ne s’agit pas seulement des touristes, mais aussi des chercheurs les plus sérieux qui recherchent ici une énergie métaphysique, des forces extraterrestres peut-être. L’un d’eux est Pavel Kozák, spécialiste en psychotronie. Il a effectué des recherches et des mesures sur le site pseudomagalithique édifié à Holašovice. Pour lui, il n’y a aucun doute, le site présente un certain mystère. On l’écoute :

Photo: CTKPhoto: CTK « Pendant un certain temps, nous avons effectué des mesures dans cette localité, à l’aide de moyens psychotroniques. Il a pu être constaté que les pierres qui y sont dressées, renferment et dégagent une assez forte source d’énergie. »

Comment cela est-il possible ? Pavel Kozák est incapable de répondre à cette questions, la psychotronie étant toujours une science où il existe beaucoup d’inconnues. Pourtant, il certifie que les pierres dégagent de l’énergie comme celles de Stonehenge en Angleterre ou même, par exemple, le mont Říp, un lieu légendaire de l’histoire des Tchèques, la colline d’où le chef de la tribu des Tchèques avait annoncé l’avenir radieux de cette nation. Tous les sites qui présentent un certain mystère attirent toujours les foules. C’est peut-être un peu cela qu’a recherché l’entrepreneur Václav Jílek en édifiant son « cromlech des temps nouveaux ». Il a réussi à joindre l’utile à l’agréable en nettoyant ces chantiers de grosses pierres qui les encombraient et en créant une nouvelle attraction pour le petit village de Holašovice. Le maire de la commune, Ján Jílek, ne le cache pas du tout d’ailleurs :

« Cette nouvelle attraction va attirer encore plus de visiteurs et d’admirateurs des façades des maisons de Holašovice. C’est ce que nous recherchions depuis longtemps. »

Il semble bien que ce souhait se soit accompli, car depuis l’ouverture du « Stonehenge » de Holašovice le nombre de visiteurs de cette petite commune a considérablement augmenté. Nous vous invitons à vous y rendre de toute manière, que vous soyez supersticieux ou non, car les maisons construites dans le style du « baroque populaire » en valent vraiment la peine. Bien sûr, peut-être ressentirez-vous aussi l’énergie mystérieuse dégagée par les pierres mégalithiques sur le cromlech local. En plus de cela, toute la région est vraiment magnifique et se trouve à deux pas des grands centres touristiques de la Bohême du Sud, que ce soit Český Krumlov, très belle ville médiévale inscrite aussi sur la liste du Patrimoine culturel de l’Unesco, où les monts de la Šumava qui vous offrent de merveilleuses promenades en été et de bonnes conditions de ski en hiver. Refermons notre guide touristique de cette semaine en vous donnant rendez-vous pour sa prochaine édition sur Radio Prague, bien sûr…

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français