Pays du tourisme Les tours historiques de Prague ouvrent leur porte

22-12-2002 | Jaroslava Gissübelová

Jusqu'à un récent passé inaccessibles au public, les tours historiques pragoises revivent d'une vie nouvelle. Leurs intérieurs sont remaniés en galeries d'art, en cafés, en espaces d'habitation non conformes. L'ouverture, en cette période d'avant Noël, d'une nouvelle tour historique au public, la tour Henri, peut être considérée comme un joli cadeau aux visiteurs de la capitale tchèque. Nous vous convions à une découverte de quelques-unes des tours pragoises, de leur histoire et de leur présent.

Télécharger: RealAudio

La tour HenriLa tour Henri Notre premier arrêt est dans la tour Henri, en réalité l'église Saint-Henri, autrefois l'une des grandes paroisses de la Nouvelle Ville. L'église d'origine gothique datant du XVe siècle et remaniée à l'époque baroque domine la rue animée du même nom, Henri, non loin de la place Venceslas. La tour est haute de 66 mètres. Son propriétaire - l'Eglise catholique - l'a loué pour 40 ans à la Société de la tour Henri. Cette dernière a consacré 23 millions de couronnes à des travaux de restauration. Les 10 étages de la tour abritent des salles d'exposition où sont actuellement exposés des symboles du royaume de Bohême et de l'Etat tchèque. Une autre exposition évoque l'histoire des cloches fabriquées par plusieurs générations de la famille Manousek. C'est d'ailleurs Petr Rudolf Manousek qui a réparé la cloche de la tour Henri, pesant plus de 700 kilogrammes... Pendant les fêtes de Noël, on pourra y admirer des crèches dont les figurines sont animées par un mécanisme spécial. A l'intention des visiteurs, un café a été créé dans le décor original des murailles gothiques... La tour Henri devrait abriter un message sur notre époque pour les générations futures. Tel est, pour le moins, le souhait des membres de la Société de la tour Henri. Dans la coupole de la tour, ils veulent déposer non seulement les documents vieux de 200 ans trouvés lors des travaux de restauration, mais aussi un message du président Vaclav Havel....

La tour Henri n'est pas la seule à Prague qui doit être remaniée. Très recherchées, ces derniers temps, sont les tours d'anciens châteaux d'eau. Des investisseurs tchèques ont, eux-aussi, découvert le charme d'anciens locaux industriels. Des appartements sont en train de naître dans les intérieurs du château d'eau de Kralovske Vinohrady, élevé à la fin du XIXe siècle et se distinguant par de beaux attributs néo-Renaissance. Un autre château d'eau néo-Renaissance, dans le quartier de Letna, abrite un salon de thé. Le soir, quand elle est illuminée, la tour a l'air d'un château des contes de fées... Le dernier château d'eau construit à Prague au début du XXe siècle, dans le quartier de Vrsovice, est hautement estimé pour ses qualités architectoniques et esthétiques. Son auteur, Jan Kotera, fondateur de l'architecture moderne tchèque, y a réussi une combinaison du réservoir en acier avec la maçonnerie de briques. Quel sera l'avenir de cette tour? On l'ignore, pour l'instant.

Jaroslav Jasky, auteur d'un livre sur les châteaux d'eau de Prague, estime qu'il serait idéal de conserver ces dominantes pittoresques du panorama de Prague dans leur état original et d'y installer des musées de l'eau. Des tours des châteaux d'eau de Prague sont d'après lui de véritables vrais chefs-d'oeuvre et témoins de l'art et de l'habileté technique de nos ancêtres. Dans son livre, on apprend que le premier château d'eau à Prague et l'un des premiers en Europe a été construit en 1489, auprès des moulins de la Vieille-Ville. Jusqu'à nos jours, la tour de ce premier château d'eau pragois fait partie des lieux dénommés "passerelle Novotny", d'après le nom d'un meunier. On la trouve en voisinage immédiat du pont Charles. Un autre château d'eau a été dressé en 1495, près des moulins Sitkovske. L'aspect Renaissance que la tour a conservé jusqu'à nos jours date de 1591. La tour Sitkovska se range aujourd'hui parmi les curiosités de Prague, puisqu'elle est la tour la plus penchée de la ville, s'écartant de 68 cm de son axe perpendiculaire. Mais elle n'est pas l'unique tour penchée de Prague. Peu de visiteurs de rendent compte que c'est aussi la tour de l'un des plus célèbres monuments de Prague, celle de l'hôtel de ville de la Vieille-Ville, et la tour gauche de la basilique Saint-Georges au Château de Prague qui s'écartent, les deux, de 40 centimètres de leur axe.

Prague aux cent tours, voilà est l'un des attributs que Prague a reçu, au fil des siècles, à part ceux: Prague - ville dorée et Prague, mère des villes. En réalité, le nombre de tours que le panorama de Prague offre, est proche de 500. L'expression Prague aux cents tours est apparue pour la première fois au début du XIXe siècle, dans l'oeuvre de l'écrivain Josef Hormayer. A la même période, le mathématicien et philosophe, Bernardo Bolzano, a compté les tours de Prague. Le nombre de 103, auquel il est parvenu, n'impliquait cependant pas les tours des châteaux d'eau et celles de maisons privées. Selon les statistiques du Service d'information de Prague de 1976, la capitale tchèque possède 474 tours. A en croire l'un des restaurateurs de la tour Henri, Josef Podzimek, les chiffres sur le nombre de tours à Prague diffèrent. En plus, une documentation complète sur ces monuments fait défaut. Raison pour laquelle il a pris l'initiative de photographier et de décrire les tours de Prague. Rien qu'aux alentours de la tour Henri, il en a compté 120 ce qui l'autorise à supposer que le nombre de tours à Prague puisse approcher d'un millier...

Les tours de Prague sont entourées de légendes et aussi de curiosités. Ainsi, les tours gothiques élancées de Notre-Dame-du-Tyn dominant la place de la Vieille-Ville ont été habitées pendant plusieurs années par des faucons. Grâce à des caméras, on a pu suivre en direct, sur Internet, la vie de ces rapaces, tout à fait rares à Prague, ceci jusqu'au juillet dernier où les petits ont quitté définitivement le nid...

La tour de l'émetteur ZizkovLa tour de l'émetteur Zizkov De l'autre côté de la Vltava, dans le quartier de Mala Strana, au pied du château, la tour baroque de la monumentale église Saint-Nicolas a servi, elle, sous le régime précédent, de poste d'observation aux agents de la StB...

Notre dernier arrêt sera à la tour la plus haute de Prague: celle de l'émetteur Zizkov. La vue de Prague depuis une hauteur de 93 mètres où se trouvent des cabines panoramiques est vraiment superbe. On a devant soi non seulement Prague, mais aussi des villes situées dans la zone d'une centaine de kilomètres autour d'elle. On peut profiter aussi des restaurants situés un peu plus bas, à la hauteur de 63 mètres. La tour attire l'attention non seulement par sa hauteur, mais aussi par sa décoration originale. Des bébés noirs de grandes dimensions grimpent sur les tubes de la tour. Ils sont là pour rendre plus humaine cette tour métallique austère, dit leur auteur, David Cerny, qui les a installés ici en 2000, dans le cadre du projet Prague ville européenne de culture.

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français