Le berger er les dryades

Le château fort Kozi Hrbet a été construit au 14ème siècle près de la ville de Pribram, en Bohême centrale. La bâtisse a été définitivement abandonnée, quatre siècles plus tard. Une partie de pierres a été utilisée pour la construction du moulin situé plus en amont. Au 19ème siècle, le château fort n'était plus qu'une ruine...

Dans un petit village situé juste au pied de la colline, où s'élevait les ruines du petit château fort Kozi Hrbet, vivait un jeune berger. Il était beau garçon et s'appelait Tonda. Tous les jours il gardait les moutons de son seigneur. Souvent, il s'en allait se balader dans les ruines de Kozi Hrbet. Tonda laissait les moutons paître, se couchait sur l'herbe et passait son temps à rêvasser. Un jour d'été torride, abruti par la chaleur, le jeune berger s'endormit. Lorsqu'il se réveilla, il aperçut de belles jeunes filles suspendant la lingerie d'une extrême finesse, sur des cordes en roseaux, tendues entre les arbres. Subjugué par leur grace et leur sveltesse, Tonda se mit à les observer le plus silencieusement possible pour ne pas se faire remarquer. Les pieds des jeunes filles touchaient à peine le sol, leurs mains ne faisaient qu'effleurer les différentes pièces de lingerie. Tonda comprit qu'il observait des dryades. Une des dryades attirait particulièrement son attention. La créature était fine comme un roseau, ses cheveux roux ondulaient jusqu'au sol et ses yeux verts ressemblaient à un lac de montagne. Ce fut le coup de foudre. Tonda n'arrivait plus à détacher les yeux de la belle créature. Le travail terminé, les ravissantes dryades s'évaporèrent dans la nature, laissant la lingerie fine à sécher. Tonda sortit de sa cachette et détacha la lingerie qu'il avait vue suspendre par sa dryade préférée, de la corde en roseau. Il mit les quelques pièces dans sa poche et les ramena chez lui. Les morceaux de tissu vaporeux lui faisaient penser à la dryade. La matière exhalait un léger mélange de parfum de mouses et lichens.

La nuit, en proie à des remords, Tonda se rendit compte qu'il avait la lingerie de la dryade. Le matin, il retourna aux ruines du château Kozi Hrbet avec l'intention de rendre ce qu'il avait pris. Arrivé à Kozi Hrbet, il aperçut les dryades affolées, cherchant les vaporeux sous-vêtements de leur compagne. Voyant arriver le berger Tonda et les moutons, les dryades se ruèrent sur lui. Le berger expliqua la raison du vol involontaire et tendit à sa dryade préférée les bouts de tissu vaporeux. La dryade regarda le jeune berger dans les yeux. Très silencieusement, elle lui avoua qu'elle était également amoureuse de lui et prête à partir avec lui. Les dryades tentèrent de la dissuader de partir : " Oh, ne pars pas ! Tu seras malheureuse dans le cruel monde des êtres humains ! Tu ne sauras te défendre contre la haine, la jalousie, la vengeance, les commerages, sentiments que tu n'as jamais connus." Leurs efforts n'y furent pour rien. La dryade partit bel et bien avec le berger Tonda.

Sur le sentier longeant la forêt la dryade dit à son futur mari : " Il faut tout de même que je t'apporte une dot. L'argent est indispensable dans le monde des humains." La belle dryade passa ses doigts fins dans le pelage de chacune des brebis. A chaque fois qu'elle sortit la main du pelage, de gros écus en or tombèrent sur le sentier. Les jeunes gens étaient riches. Ils organisèrent un magnifique mariage. Tout le village était invité et on parla encore pendant longtemps de la magnifique cérémonie. Tonda et la dryade achetèrent une belle maison où ils vécurent heureux. La dryade ne regretta jamais d'avoir épousé un être humain. Le seul inconvéniant : le couple n'avait pas d'enfants car les dryades sont dans l'incapacité d'avoir une progéniture. Immortelle, la dryade se métamorphosa après le décès de Tonda en une petite flamme et continua sa vie d'être surnaturel.

La nuit, on peut encore de nos jours apercevoir une petite flamme miroiter dans les environs des anciennes ruines du château fort de Kozi Hrbet.