Pays du tourisme La villa « féerique » de l’architecte Jurkovič ouverte au public

14-07-2011 14:30 | Magdalena Hrozínková

Nous vous invitons à visiter une des plus belles villas art nouveau en République tchèque : il s’agit de la maison familiale de l’architecte Dušan Jurkovič, construite au début du XXe siècle à Brno, en Moravie. Après une importante remise en état, la villa Jurkovič a été ouverte au public, en avril 2011, pour la première fois de son histoire.

Télécharger: MP3

La villa JurkovičLa villa Jurkovič Nous sommes à Brno, dans un jardin très agréable qui entoure la villa de l’architecte Dušan Jurkovič. C’est un lieu de détente, ouvert même aux simples passants qui ne veulent pas forcément entrer dans la villa. Mais celle-ci mérite résolument une visite. Avant de pousser ses portes, en compagnie de notre guide, Olga Buciová, une petite parenthèse historique.

Dušan JurkovičDušan Jurkovič Dušan Jurkovič et Jan Kotěra - ce sont les deux personnalités (et deux amis) qui ont le plus influencé l’architecture tchèque au tournant des XIXe et XXe siècles. Jurkovič, lui, était d’origine slovaque. Il est né en août 1868 dans le village de Turá Lúka, en Slovaquie occidentale, dans une famille de juriste. Lui-même, ses trois soeurs et trois frères ont baigné dans une ambiance fort patriotique. Marqué dès son enfance par l’art populaire, Jurkovič entre en 1889 à l’Ecole des arts décoratifs de Vienne et, dans les années qui suivent, il s’établit comme architecte notamment dans la région de Vsetín, en Moravie. C’est dans les montagnes locales, les Beskides, que le jeune Dušan Jurkovič réalise, à la fin du XIXe siècle, son premier grand projet : un complexe d’hôtels baptisé Pustevny. Ces constructions en bois, hautes en couleurs et inspirées de l’architecture populaire de Moravie, ont enthousiasmé le public. Cent ans après, les Pustevny sont toujours considérés comme un lieu touristique incontournable non seulement des Beskides, mais de toute la Moravie.

Maison Jurkovič à LuhačoviceMaison Jurkovič à Luhačovice D’autres chefs-d’œuvre de Dušan Jurkovič de cette époque-là se trouvent un peu plus au sud, dans la station thermale de Luhačovice : il s’agit notamment de la Maison Jurkovič, une maison à colombage rouge et blanche, servant d’hôtel et de lieu de cures thermales.

A l’aube du XXe siècle, Dušan Jurkovič arrive à Brno, où, à l’époque, les intellectuels et entrepreneurs tchèques ont commencé à concurrencer l’élite allemande. Il y signe une reconstruction très réussie d’une école et d’un pensionnat pour jeunes filles. Jurkovič devient alors membre d’un important cercle artistique et littéraire de Brno, formé autour du directeur de cette école, Frantisek Mareš.

La villa JurkovičLa villa Jurkovič C’est donc à Brno, dans le quartier de Žabovřesky, rattaché à la ville en 1919, que Dusan Jurkovič choisit de s’installer et de construire une maison familiale, une villa qui sera donc elle-même une œuvre d’art, un lieu d’exposition et aussi de rencontres du cercle artistique déjà cité, dont les membres étaient par exemple le compositeur Leoš Janáček, les peintres Joža et Franta Uprka, Max Švabinský, le sculpteur Jan Štursa ou encore les écrivains Alois et Vilém Mrštík.

Žabovřesky est un coin très agréable et reposant de Brno : c’est un quartier résidentiel, situé sur les collines verdoyantes et à proximité de la rivière Svratka. A deux pas de la villa se trouve le stade de Rosnička, un lieu privilégié des athlètes professionnels et amateurs de Brno depuis les années 1920. Olga Buciová, guide dans la villa Jurkovič, explique pourquoi le choix de l’architecte s’est porté sur cet endroit-là.

La villa JurkovičLa villa Jurkovič « La villa de Jurkovič a été la toute première à avoir été construite ici. L’épouse de l’architecte avait acheté une vaste parcelle que le couple a ensuite revendue en plusieurs parties. C’était presque un projet de développement : les époux Jurkovič avaient l’idée de fonder à Žabovřesky une petite ville dans la forêt, un quartier d’intellectuels qui serait en même temps propice à des activités sportives. Jurkovič lui-même était un grand sportif, il aimait les randonnées, il faisait de l’aviron, de l’alpinisme, du patinage. Ici, il pouvait pratiquer tous ces sports et en même temps, il n’était pas loin du centre-ville. »

« La villa avoisinante, située à l’ouest de la villa Jurkovič, appartenait à la famille Kunz. C’est la deuxième villa qui a été construite ici, elle aussi selon le projet de Dušan Jurkovič. Mais comme vous pouvez le voir, cette maison-là est très discrète comparée à la façade presqu’excentrique de la villa Jurkovič. »

La villa JurkovičLa villa Jurkovič Pour la construction de sa villa, Dušan Jurkovič s’est inspiré de l’architecture du « cottage », de la maison de campagne anglaise. Colombages, encorbellements, fenêtres à petits carreaux, balcons et terrasses, décorés en bleu, rouge et jaune donnent à la villa Jurkovič un caractère « féerique ». La façade principale a été ornée, et elle l’est d’ailleurs toujours, d’une mosaïque. Sauf que la mosaïque actuelle n’est pas celle d’époque. Olga Buciová explique :

« La mosaïque originale avait été créée par Adolf Kašpar, connu pour ses illustrations du roman Babička de Božena Němcová. La mosaïque représentait les ‘gardiens’ de la villa, le berger et le dragon - personnages d’un conte populaire. Les couleurs principales étaient le rouge et le jaune. La mosaïque en verre a été recouverte d’une couche métallique. Sous les rayons de soleil, elle brillait encore davantage. Ceux qui l’ont vue disent qu’elle était magnifique, surtout sous la lumière du soleil couchant. Mais cette mosaïque originale a été endommagée puis enlevée dans les années soixante. Dans le cadre de la rénovation de la villa, elle a été remplacée par une nouvelle mosaïque, créée par un plasticien contemporain, Josef Bolf, dont les œuvres sont proches de la science-fiction et de la BD. Cette mosaïque moderne brille, elle aussi, mais uniquement la nuit, lorsqu’elle est éclairée par les lampes à diode. »

L'alcôveL'alcôve A l’emplacement de l’ancienne cave à vin, de la chaufferie, du garde-manger et de l’appartement du concierge ont été aménagés l’accueil, le vestiaire et les toilettes. Pour les personnes handicapées, on a installé, lors de la récente rénovation de la villa, un ascenseur – cette transformation de l’espace original a suscité des réactions controversées. A noter que dans les locaux souterrains se trouvait également un groupe électrogène.

Car à son époque, la villa de Dušan Jurkovič était révolutionnaire à tout point de vue : équipée du chauffage central et d’un mécanisme ingénieux d’ouverture des fenêtres, elle a même été électrifiée : les lustres qui se sont partiellement conservés jusqu’à nos jours étaient adaptés à l’électricité et à l’éclairage au gaz. Par ailleurs, l’épouse de Dušan Jurkovič, Božena Bartelmusová, était la fille d’un propriétaire d’une grande entreprise électrotechnique de Brno. Olga Buciová :

La villa JurkovičLa villa Jurkovič « Cette maison tenait beaucoup à cœur à Jurkovič. Il l’a conçue comme un exemple d’une habitation moderne, progressiste, et, en même temps, modeste et économe. C’est donc une maison en bois, même si, de l’extérieur, elle ressemble à une maison en maçonnerie. La construction en bois est revêtue de dalles de liège. Entre les deux, il y a un mélange de sable et de chaux – ce qui devait assurer une bonne isolation. »

La pièce principale de la villa était le hall central, à deux étages, avec une très belle charpente et une galerie en bois. Celle-ci donne sur l’ancien atelier de Jurkovič, la chambre d’hôte, le grenier et la terrasse, où se trouvent aujourd’hui, entre autres, un centre de recherche sur l’architecture, ouvert aux spécialistes ainsi qu’au grand public, et aussi un atelier de création destiné aux enfants.

La villa JurkovičLa villa Jurkovič Au rez-de-chaussée, une bibliothèque, une chambre à coucher, une chambre d’enfant, une cuisine, une salle de bain et une chambre de bonne jouxtaient le hall central. Alors que dans les autres pièces sont exposés notamment des photographies et des meubles créés par Dušan Jurkovič pour différents châteaux et résidences, le hall, lieu de rencontres familiales et artistiques, a gardé son esprit original : il a été aménagé et décoré avec des répliques du mobilier de l’époque et avec même quelques objets originaux qui se sont conservés. Olga Buciová :

La villa JurkovičLa villa Jurkovič « Ce hall à deux étages est typique pour le ‘cottage’ anglais. Ce qui est aussi typique pour ce genre d’habitation, c’est cette alcôve – un renfoncement aménagé dans le mur, où on plaçait des lits ou des canapés. Il paraît que c’était l’endroit préféré de la femme de Jurkovič, un endroit où elle recevait ses amis. Jurkovič, lui, aimait se réfugier, avec ses invités, dans ce coin à repas. Il est décoré par une copie d’une peinture originale sur papier, avec un motif folklorique, créée jadis par une femme peintre slovaque. Sinon, tous les objets d’art qui se trouvaient dans la villa étaient signés des amis de Jurkovič, issus du milieu artistique morave. »

La villa JurkovičLa villa Jurkovič En 1919, Dusan Jurkovič, sa femme et leurs trois fils, ont vendu la villa au comte Bedřich Chorynský et ont déménagé à Bratislava. Ensuite, la villa a changé de propriétaire à plusieurs reprises, pour être classée monument historique dans les années soixante et rachetée par l’Etat, en 2006. Exploitée par la Galerie morave de Brno, elle a été rénovée, entre 2009 et 2010, grâce à des subventions européennes et norvégiennes.

Les visites guidées de la villa Jurkovič, située rue Jana Nečase, à Brno-Žabovřesky, sont sur réservation. Entre avril et octobre, la villa est ouverte de mardi à dimanche, de 10h00 à 18h00, entre novembre et mars, elle est accessible de jeudi à dimanche, de 10h00 à 16h00. L’entrée coûte 100 couronnes pour les adultes. Vous trouverez toutes les informations sur la villa et sur les manifestations qui s’y déroulent sur son site internet, très détaillé, en tchèque et en anglais : www.moravska-galerie.cz/jurkovicova-vila. Ce site offre également la possibilité d’une visite virtuelle.

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français