« Les 500 secrets cachés de Prague », un guide insolite destiné aux touristes et aux locaux

Quels sont les meilleurs endroits à Prague où acheter à manger ? Que peut-on faire dans la capitale tchèque avec les enfants ? Où se trouvent les meilleurs vues panoramiques sur la ville ? Quels bars et centres culturels pragois sont fréquentés par des Tchèques ? Un nouveau guide peu traditionnel, intitulé The 500 Hidden Secrets of Prague (Les 500 secrets cachés de Prague), fournit la réponse à ces questions et invite aussi bien les touristes que les locaux à visiter Prague un peu autrement. Radio Prague s’est entretenue avec son auteur Vendula Havlíková.

Vendula Havlíková, photo: Archives de Luster publishingVendula Havlíková, photo: Archives de Luster publishing Vendula Havlíková, vous êtes originaire d’Ostrava, en Moravie-Silésie, vous avez fait vos études du journalisme à Prague et vous vivez actuellement à Bruxelles où vous avez publié, à l’automne dernier, un guide insolite de Prague en anglais intitulé The 500 Hidden Secrets of Prague. Comment pourrait-on décrire cet ouvrage qui n’est certainement pas un guide traditionnel ?

« Le concept existait déjà, il était né d’une initiative d’un journaliste britannique. Celui-ci a réussi à convaincre la maison d’édition belge Luster, qui se trouve à Anvers, de commencer avec ce format de guide. Le premier livre de cette collection était Les 500 secrets cachés de Bruxelles.

L’objectif de ces guides est d’aller au-delà des endroits traditionnels et d’emmener le lecteur hors des sentiers battus. Si vous souhaitez éviter les pièges à touristes, cet ouvrage vous est destiné. Vous n’y trouverez rien sur l’horloge astronomique ou le pont Charles. Le guide présente surtout des endroits où la vie réelle se passe. J’ai découvert ces guides après mon déménagement à Bruxelles et je m’en suis pas mal servie pour découvrir la ville. Il ne s’agit en effet pas seulement d’un guide destiné aux touristes de passage, mais aussi à tous ceux qui habitent dans la ville. »

Photo: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / LusterPhoto: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / Luster Dans la même collection, on a déjà vu paraître par exemple Les 500 secrets cachés de Paris, de Bruxelles, d’Amsterdam, de Berlin, de Barcelone, etc. En totalité, on compte à ce jour 24 de ces guides présentant des villes du monde entier. Quand et comment avez-vous eu l’idée d’en consacrer un à Prague ?

« Après avoir acheté le guide de Bruxelles, j’en ai acheté également un de Paris pour préparer mon voyage dans la capitale française. Quelques jours plus tard, je me suis réveillée au milieu de la nuit et je ne pouvais plus me rendormir. Cela m’arrive de temps à temps, mais ce sont justement des moments d’inspiration. Je me tournais et me retournais dans mon lit et tout d’un coup je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas Prague dans cette série de guides. Je me suis donc dit que j’avais peut-être tout ce qu’il fallait pour l’écrire. Le lendemain, j’ai contacté Luster afin d’expliquer pourquoi Prague méritait absolument une place dans cette série. Ils m’ont demandé d’écrire quelques exemples de textes pour évaluer mes goûts et capacités. Et quelques semaines plus tard, ils m’ont proposé un contrat.

Photo: LusterPhoto: Luster Prague n’est pas ma ville natale, elle est plutôt ma ville d’adoption et une de mes villes de cœur. Des Pragois sont parfois étonnés qu’une fille d’Ostrava qui vit à Bruxelles puisse écrire un guide de Prague. Mais je crois que c’est justement mon avantage. J’ai découvert cette ville en tant qu’adulte, j’ai consacré des jours et des nuits à l’explorer pendant mes études. »

L’ouvrage est divisé en différentes catégories, comme les cinq librairies les plus inspirantes, les cinq lieux inhabituels où l’on peut boire un verre, les cinq villas les plus extraordinaires… Est-ce vous qui avez choisi tous ces lieux ? Les avez-vous tous visités?

« Je pourrais me venter et dire que je connais Prague comme ma poche. Mais dans une poche, on trouve souvent des surprises. Une ville est un organisme dynamique en transformation constante. Elle a donc fortement changé depuis que je n’y habite plus. J’ai donc commencé par faire ma propre liste des endroits intéressants, mais j’ai procédé ensuite à du crowdsourcing. J’ai demandé à une vingtaine ou une trentaine de mes amis qui habitent à Prague de partager avec moi leurs différents secrets. J’ai regroupé les lieux proposés en différentes catégories, j’ai visité ceux que je ne connaissais pas pour m’assurer que tout correspondait au concept.

Photo: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / LusterPhoto: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / Luster Dans le guide, je ne présente pas uniquement des endroits à Prague, mais aussi par exemple des repas traditionnels à déguster, des conseils sur comment faire des économies et sur comment profiter le plus des transports en commun, ou encore des dates importantes de l’histoire.

J’ai préféré de déléguer certaines catégories à d’autres. Mon cousin qui est architecte à Prague peut par exemple mieux apprécier que moi les différents hôtels design, mais aussi les différents types de bière parce que moi, je préfère le vin. J’ai pris presque tous mes vacances de l’année passée pour venir à Prague et travailler sur le guide. J’ai donc consacré des semaines entières à la redécouverte de la ville. Je l’appelle ‘homecation’, les vacances que je passe chez moi, à Prague, ‘my home’. »

Photo: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / LusterPhoto: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / Luster

Quels sont donc vos endroits préférés à Prague ?

« C’est difficile à dire parce que j’aime tous les endroits présentés dans le livre. J’ai adoré découvrir surtout des boutiques tchèques particulières qui ont survécu à l’arrivée de chaînes internationales. J’apprécie notamment un petit magasin appelé Guma qui vend des centaines de produits en caoutchouc, notamment de jouets aquatiques et de jouets gonflables de renommée mondiale. J’adore aussi me promener dans les passages couverts à proximité de la place Venceslas qui vous permettent d’éviter les foules de touristes. J’étais fascinée quand j’ai découvert différents sites du patrimoine industriel, de vieux cimetières ou par exemple les banlieues que je n’avais jamais visitées auparavant, comme Malvazinky. Il s’agit d’une ancienne colonie ouvrière, pas loin de la station du métro Anděl. En quelques minutes, vous pouvez vous rendre dans un monde complétement différent où les habitants de maisons minuscules partagent une partie de leur vie quotidienne avec leurs voisins et où les enfants jouent dans les rues, entourés de pots de fleurs. »

Pourriez-vous nous recommander un endroit à ne pas manquer ?

Photo: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / LusterPhoto: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / Luster « Ma découverte préférée, c’est le bistrot Milada, situé près du parc Stromovka, dans le VIe arrondissement de Prague. Dans ce bistrot, j’ai retrouvé ce qui est le plus proche de la bistronomie que je connais de Paris. Le repas printanier était excellent. Je dois avouer que j’ai léché l’assiette ! »

Vous devez actualiser le guide chaque année… Pensez-vous y ajouter d’autres lieux encore ?

« La première édition est presque vendue, nous en sommes très contents. Après les vacances d’été, nous projetons donc une nouvelle mise à jour. J’ai déjà une liste d’ajouts et de changements. Il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles. L’ancienne gare ferroviaire de Žižkov où se trouve un centre culturel a récemment annoncé sa fermeture. Mais un nouveau centre culturel, géré par la même équipe et avec une ambiance comparable, a été créé dans l’ancienne caserne de Karlín. Hier, j’ai acheté du bon pain dans une boulangerie islandaise (Artic Bakehouse, ndlr) qui a ouvert ses portes il y a un mois. J’ai bavardé avec un des deux propriétaires et j’ai trouvé qu’il y avait une histoire intéressante derrière ce projet. Ce sera donc surement dans la mise à jour du guide. »

Comment trouvez-vous les informations sur ces différents lieux ?

« Principalement en ligne. Et quand je suis à Prague, je marche avec les yeux ouverts et j’essaie de voir tout ce qui a changé. Enfin, j’apprends l’existence de certains endroits par le bouche à l’oreille. »

Où peut-on acheter ce guide ?

« Le guide est vendu dans certaines librairies mentionnées dedans, comme Pagefive à Holešovice, mais aussi à Neoluxor sur la place Venceslace. Il est également possible de le commander sur le site web www.the500hiddensecrets.com. »

Vous vivez actuellement à Bruxelles. Pouvez-vous comparer la capitale belge et Prague ?

Photo: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / LusterPhoto: Repro 'The 500 Hidden Secrets of Prague' / Luster « Prague comprend des siècles d’architecture presque pas touchée par les guerres, elle est très verte et gère un système de transports en commun très efficace. Je trouve donc que c’est une ville idéale à visiter, mais aussi pour y vivre, ce qui est très rare. D’autres capitales européennes que je connais, comme Paris, Londres, Amsterdam sont très bien pour quelques jours mais je ne pourrais pas y vivre car elles sont trop grandes. Par contre, Bruxelles n’est pas très spectaculaire mais sa taille provinciale et ses habitants cosmopolites en font un endroit très intéressant. Mais la ville pourrait être un peu plus propre, comme Prague. »