Le tchèque du bout de la langue Le drapeau tchèque - ceska vlajka

02-04-2005 | Guillaume Narguet

Télécharger: RealAudio

Salut à tous, les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha. Mercredi dernier, 30 mars, cela faisait 85 ans que les armoiries d'Etat - státní znaky, et le drapeau tchèque - česká vlajka, avaient été adoptés par l'Assemblée nationale de la République tchécoslovaque. L'occasion, donc, de s'intéresser à l'histoire mouvementée et à la vexillologie, l'étude de cet étendard tricolore bleu - modrý, rouge - červený, et blanc - bílý, qui, maculé de sang, aura notamment fait le tour du monde lors de l'écrasement du Printemps de Prague en août 1968, puis, lavé de toute tâche, au moment de la Révolution de velours en novembre 1989.

L'emblème de la nation tchèque, formée par Edvard Benes et Tomas Garrigue Masaryk, est un drapeau à dessins géométriques simples, constitué d'un triangle bleu, et de deux bandes horizontales, blanche en haut et rouge en bas. Parce que le drapeau de ce petit pays mal connu qu'est la République tchèque est parfois mal arboré, précisons que la couleur blanche doit toujours se trouver en haut. D'ailleurs, pour s'en souvenir, certains ont recours à quelques astuces mnémotechniques très simples et typiquement tchèques. Ainsi, aux adultes, il est rappelé que lorsqu'une bière est servie, la mousse blanche se trouve toujours en haut. Aux enfants, les vexillologues expliquent que s'ils plaignaient le drapeau tchèque avec de la gouache et en plaçant la bande rouge en haut du drapeau, la peinture à l'eau rouge coulerait dans la partie blanche...

Photo: CTKPhoto: CTK Mais pour en revenir à l'histoire du drapeau, mentionnons que celui-ci a vu le jour en 1920, un an et demi après la fin de la Première Guerre mondiale, l'écroulement de l'Empire Austro-Hongrois et la proclamation du premier Etat tchécoslovaque indépendant. Ses trois couleurs sont autant historiques que symboliques. Selon les informations données par les ambassades de République tchèque, le blanc - bílá, est la couleur traditionnelle de la Bohême et représente le ciel. Le rouge - červená, représente la Moravie ainsi que le sang versé pour la liberté nationale, tandis que le bleu - modrá, est la couleur traditionnelle de la Slovaquie et symbolise à la fois l'impartialité et la souveraineté. Au moment de la partition, le 1er janvier 1993, de ce qui était devenu la Fédération tchèque et slovaque en deux Etats indépendants, la République tchèque conserva le même drapeau, tandis que la Slovaquie en changea, tout en gardant les mêmes couleurs. Depuis, pour les Tchèques, si le bleu - modrá, n'évoque donc plus le cher voisin, cette couleur n'en reste pas moins celle de l'impartialité et de la souveraineté.

En remontant plus loin dans le temps, on s'aperçoit que les drapeaux tchèques représentant un lion blanc sur champ rouge existaient déjà au XVe siècle. A partir du XIXe, on utilise plus souvent les couleurs dites « du pays » empruntées des différents symboles des pays formant l'Autriche-Hongrie. Le blanc et le rouge étaient ainsi considérés comme les couleurs tchèques et le drapeau à deux bandes horizontales, blanche en haut et rouge en bas, fut d'ailleurs considéré comme le symbole national à partir de 1848, année marquante dans la volonté d'émancipation et d'indépendance de la nation tchèque. C'est en effet à cette date-là, dans une atmosphère de révolution, que les patriotes, adeptes du renouveau national, prônent la révision de la composition de l'empire habsbourgeois selon un principe fédéral qui respectait les droits des nations slaves à l'intérieur de la monarchie autrichienne, l'austro-slavisme.

Ce drapeau bicolore blanc et rouge fut utilisé pendant la Première Guerre mondiale et devint, en 1918, le premier drapeau national de la Tchécoslovaquie. Celui-ci fut hissé officiellement pour la première fois le 18 octobre à Washington, en haut de la maison où résidait alors Tomas Garrigue Masaryk, en passe de devenir le premier président de la République tchécoslovaque de l'histoire.

Photo: CTKPhoto: CTK Mais parce que le blanc et le rouge étaient les couleurs qui composaient également les drapeaux de la Pologne et de l'Autriche voisines, les Tchécoslovaques se mirent en tête de faire évoluer le leur. Et c'est ainsi qu'à la fin de l'année 1918, une commission spéciale vit le jour, avant que le drapeau tricolore ne soit donc adopté le 30 mars 1920.

Ce drapeau reste donc celui de la Tchécoslovaquie jusqu'au 31 décembre 1992, à l'exception de la période 1939-1945, qui est celle de l'occupation allemande des pays tchèques et du Protectorat de Bohême-Moravie, partie du Grand Reich. Si le drapeau resta alors tricolore, il était alors constitué de trois bandes horizontales, blanche en haut, rouge au milieu et bleue en bas.

C'est ainsi que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré au drapeau tchèque. En attendant de vous retrouver la semaine prochaine, nous vous souhaitons, comme d'habitude, de vous porter du mieux possible - mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj!

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français