Volley – Euro : les Tchèques veulent voir plus loin

Avec un bilan d’une victoire pour une défaite après ses deux premiers matchs de poule, la République tchèque peut envisager avec un relatif optimisme une qualification pour la suite du tournoi.

Photo: ČTKPhoto: ČTK L’équipe de République tchèque de volley-ball affronte l’Italie, ce lundi soir, à Szczecin (Pologne), pour son troisième et dernier match de poule comptant pour le premier tour du championnat d’Europe. Même en cas de défaite contre les vice-champions olympiques en titre, la Reprezentace a de grandes chances de se qualifier pour les barrages (ou huitièmes de finale) de la compétition. Pour cela, il convient toutefois que la Slovaquie, que les Tchèques ont battue (3-1) en ouverture du tournoi et qui a perdu ses deux premiers matchs, ne battent pas l’Allemagne dans le même temps dans l’autre confrontation au programme de la poule.

Michal Finger, photo: FIVBMichal Finger, photo: FIVB Avant cela, dimanche, les Tchè ques ont toutefois essuyé un net revers contre cette même Allemagne (0-3), comme l’a admis sans sourciller le complet Michal Finger :

« Il y avait deux classes d’écart entre eux et nous. Les Allemands étaient plus forts que nous en attaque, ils ont mieux servi, mieux combiné… Bref, ils ont tout fait mieux que nous. Ils ne nous ont laissé aucune chance. Ils jouent de façon très précise. Ils font des choses simples, mais ils les font parfaitement. Ils sont très bien organisés au contre… Autant de choses qui nous manquent. »

Seuls les premiers de chacune des quatre poules de cet Euro étant qualifiés pour les quarts de finale, la République tchèque, en tant que possible deuxième ou troisième de la poule B, affrontera alors une équipe classée elle aussi deuxième ou troisième de la poule A, dans laquelle figurent notamment la Serbie et la Pologne.