Karolína Plíšková, première Tchèque au sommet du tennis mondial

On le savait depuis mardi dernier, c’est désormais officiel : Karolína Plíšková prend la tête ce lundi du classement WTA de tennis féminin. Elle rentre dans l’histoire comme la première joueuse tchèque à atteindre le premier rang mondial.

Karolína Plíšková, photo: ČTKKarolína Plíšková, photo: ČTK C’est inédit. Il y a bien eu Ivan Lendl, chez les hommes, numéro 1 sous les couleurs tchécoslovaques, ou encore Martina Navrátilová chez les dames, mais elle était alors naturalisée américaine. Karolína Plíšková, à 25 ans, entre dans la légende du tennis tchèque, évidemment émue :

« C’est un très beau sentiment. Devenir la meilleure joueuse de tennis au monde était mon rêve depuis l’enfance. J’ai réussi. C’est incroyable ! »

Avec 6855 points, elle devance la Roumaine Simona Halep et l’Allemande Angelique Kerber, qui chute de deux places. Cette première place est une étape de plus dans sa relativement courte carrière. Elle n’a intégré le top 10 mondial qu’en 2015, et n’a surtout jamais remporté de tournoi du Grand Chelem. Ses victoires dans des tournois moins prestigieux et la régularité dont elle a fait preuve cette saison expliquent ce classement. Remporter un des quatre tournois majeur est évidemment son prochain objectif :

« J’ai été déjà très près d’une victoire. Cette année, je n’ai malheureusement pas réussi mais j’ai encore un tournoi du Grand Chelem devant moi. J’espère que j’ai de réelles chances en vue de l’US Open. »

C’est le 28 août que s’ouvre l’US Open. Un tournoi où la native de Louny, en Bohême du nord, avait brillé l’an dernier, perdant alors la finale face à l’Allemande Angelique Kerber. Si Karolína Plíšková parvient cette fois à l’emporter, elle inscrirait définitivement son nom dans l’histoire du tennis. Un tout autre résultat pourrait lui faire perdre sa couronne.

Karolína Plíšková, photo: ČTKKarolína Plíšková, photo: ČTK Six autres Tchèques sont dans le Top 100, mais la plupart sont en régression, à l’image de Petra Kvitová, 14e, un recul de deux places, ou encore Lucie Šafářová, 42e après une chute de huit places. A noter que Kristýna Plíšková, sœur jumelle de la nouvelle numéro 1, pointe quant à elle à la 41e place, un gain de trois rang.

Chez les hommes, Tomáš Berdych est toujours 15e, malgré son beau parcours à Wimbledon, qui l’a mené en demi-finale.