Foot : une reprise excitante pour les clubs tchèques

Avant la reprise du championnat de République tchèque de football ce week-end, quatre clubs tchèques disputeront les troisièmes tours préliminaires de la Ligue des champions et de la Ligue Europa cette semaine. Tant les premières performances du Slavia Prague et du Viktoria Plzeň en Ligue des champions dès ce mardi que celle du Sparta en Ligue Europa jeudi sont très attendues.

Halil Altintop, photo: ČTKHalil Altintop, photo: ČTK Jamais encore dans l’histoire du football tchèque, le marché des transferts n’avait été aussi agité qu’il ne l’a été cet été. Avec les renforts notamment du Portugais Danny, du Turc Halil Altintop, respectivement en provenance du Zénith Saint-Pétersbourg et du FC Augsbourg, ou encore de l’international ukrainien Rouslan Rotan, le Slavia Prague a été particulièrement actif lors de mercato. Le champion de République tchèque en titre entend bien non seulement conserver sa place au sommet de l’élite nationale, mais aussi participer pour la deuxième fois de son histoire à la phase de groupes de la prestigieuse et lucrative Ligue des champions. Pour remplir cet objectif, les Pragois devront d’abord éliminer les Biélorusses du Bate Borisov lors du troisième tour préliminaire. Avant le match aller dans un stade d’Eden annoncé à guichets fermés mardi soir, l’entraîneur du Slavia Jaroslav Šilhavý s’est montré prudent dans ces déclarations en conférence de presse ce lundi, conscient que malgré la nette victoire de son équipe contre Nice (4-1) la semaine dernière, le champion de Biélorussie se présentera à Prague au meilleur de sa forme au contraire de ses joueurs qui, eux, disputeront leur première rencontre officielle de la saison :

« C’est un fait et c’est incontestablement un avantage pour eux. Leur championnat a repris fin mars et ils ont aussi disputé le 2e tour préliminaire. Nous savons aussi que le Bate est une équipe expérimentée qui joue la coupe d’Europe chaque saison. Mais notre priorité reste de nous préparer du mieux possible de notre côté. Nous respectons les forces de notre adversaire, mais nous devons aborder cette double confrontation avec confiance et sans crainte. »

Adolf Šádek, photo: ČTKAdolf Šádek, photo: ČTK Dauphin du Slavia en championnat la saison dernière, le Viktoria Plzeň est l’autre club tchèque en lice dans la phase préliminaire de la Ligue des champions. Beaucoup moins dépensier en transferts que ses concurrents pragois, le club de Bohême de l’Ouest se déplace en Roumanie pour y affronter le FC Steaua Bucarest ; une équipe qui avait éliminé le Sparta Prague au même stade de la compétition la saison dernière. Malgré le retour à la tête de l’équipe de l’ancien sélectionneur Pavel Vrba, Plzeň apparaît sur le papier moins bien armé que le Slavia et le Sparta pour jouer les premiers rôles cette saison. Pour autant, le manager général du Viktoria, Adolf Šádek affirme ne pas avoir revu ses ambitions à la baisse :

« Notre relative discrétion peut être un avantage. Les médias portent davantage d’attention aux autres clubs et la pression est moins importante pour nous. Ceci dit, je ne suis pas d’accord quand j’entends dire que Plzeň est le troisième favori pour le titre. Peu importe les sommes investies par les autres, nos objectifs restent les mêmes que pour le Slavia et le Sparta. »

Eldar Čivič, Sparta, photo: ČTKEldar Čivič, Sparta, photo: ČTK Autrement dit : le titre de champion national et une participation à la phase de groupes d’une coupe européenne cet automne. Pour parvenir à ses fins, le Sparta, désormais entraîné par l’Italien Andrea Stramaccioni, a recruté pas moins de dix nouveaux joueurs en provenance de toute l’Europe. Le dernier en date : Rio Mavuba. Devenu indésirable après dix saisons passées à Lille, le milieu de terrain français a signé un contrat de trois ans en faveur du Sparta. Un choix de fin de carrière qu’il a expliqué en ces termes sur le site du club pragois :

« Ce qui m’a intéressé était de faire partie d’un nouveau projet, de sentir que l’entraîneur comptait sur moi et que le club me désirait. Savoir cela a été un facteur important dans ma décision. Dans tous les cas, je suis fier et honoré qu’un club comme le Sparta ait pensé à moi. »

Un Sparta qui saura très vite si les choix faits par ses dirigeants ont été les bons, puisqu’il affrontera l’Etoile Rouge à Belgrade en match aller du troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Sans Mavuba, encore trop court dans sa préparation, mais déjà avec beaucoup de pression sur les épaules…