Foot – Reprise d’un championnat tchèque plus attractif que jamais

Entre le retour victorieux dans l’élite du Baník Ostrava et de son buteur vétéran Milan Baroš, la nouvelle contre-performance du Sparta dans le derby pragois contre les Bohemians malgré le retour sur les pelouses de Tomáš Rosický, la canonnade du Viktoria Plzeň entraînée de nouveau par l’ancien sélectionneur Pavel Vrba ou encore le premier succès du champion en titre, le Slavia Prague, la reprise du championnat de République tchèque de football n’a pas manqué d’intérêt tout au long du week-end écoulé.

Placée entre les matchs retours des coupes européennes, la première journée de l’HET Liga, du nom du nouveau sponsor du championnat de l’élite tchèque, a été très suivie en raison notamment des importants investissements opérés par les deux grands clubs pragois sur le marché des transferts durant l’intersaison. L’affluence moyenne pour les huit rencontres de cette 1ère journée confirme ce regain d’intérêt avec près de 7 700 spectateurs, soit la quatrième la plus élevée de toute l’histoire du championnat national et la plus élevée depuis 1999.

Baroš fait gagner Ostrava

Milan Baroš, photo: ČTKMilan Baroš, photo: ČTK Mais avant les premières performances du Slavia et du Sparta, c’est d’abord un derby entre les deux plus grandes villes de Moravie que proposait, vendredi soir, en match avancé, le programme de cette reprise. Un duel entre Brno, habitué du ventre mou ces dernières années, et le Baník Ostrava, de retour au sein de l’élite après une saison à l’étage inférieur, qui a tourné à l’avantage des visiteurs (1-3). Entré en jeu quelques instants plus tôt, Milan Baroš, qui effectue son retour dans son club formateur après deux saisons passées à Mladá Boleslav et à Liberec, a inscrit, de la tête à la reprise d’un centre, le deuxième but de son équipe à la 73e minute. Une réalisation synonyme donc de premier succès pour le promu de Moravie-Silésie, comme s’en félicitait l’ancien meilleur buteur de l’Euro 2004, aujourd’hui âgé de 35 ans :

« C’est magnifique ! Je n’aurais même pas osé imaginer un tel scénario. Mais je suis surtout content pour l’équipe, qui mérite sa victoire. Les garçons avaient faim et ils ont tout donné aujourd’hui. C’était important de bien débuter la saison, aussi pour nos supporters qui étaient très nombreux aujourd’hui encore à avoir fait le déplacement. Leur soutien est important pour nos jeunes joueurs, car certains disputaient leur premier match en première division. Nous avons la chance d’avoir des supporters qui sont présents même quand nous perdons, et il faut les en remercier. »

Malgré Rosický, le Sparta déçoit

Tomáš Rosický, photo: ČTKTomáš Rosický, photo: ČTK Autre grand retour du week-end : celui de Tomáš Rosický. Absent des terrains depuis près de onze mois en raison d’une nouvelle blessure, le meneur de jeu a disputé son deuxième match officiel sous le maillot du Sparta depuis son arrivée au club à… l’été 2016.

Entré en jeu à une vingtaine minutes de la fin, l’ancien joueur d’Arsenal n’a pas pu empêcher le résultat nul (1-1) décevant concédé à domicile par le Sparta contre une courageuse équipe des Bohemians. Malgré l’ouverture du score sur penalty dès la 16e minute par son attaquant David Lafata, auteur du 200e but de sa carrière professionnelle, et la première titularisation dans l’entrejeu de Rio Mavuba, l’équipe dirigée par l’entraîneur italien Andrea Stramaccioni s’est logiquement fait rejoindre au tableau d’affichage en toute fin de match. Une nouvelle contre-performance donc, trois jours après la défaite (0-2) concédée à Belgrade contre l’Etoile rouge en Ligue Europa, comme le concédait un Tomáš Rosický partagé entre deux sentiments au coup de sifflet final :

Sparta Prague - Bohemians, photo: ČTKSparta Prague - Bohemians, photo: ČTK « Bien sûr l’accueil du public a été formidable. Il y avait beaucoup d’émotions et je remercie les gens. Mais ça ne me fait pas oublier qu’il y avait bien mieux à faire aujourd’hui. Cela aurait pu être une très belle soirée pour nous, mais la fin de match a tout gâché. Il faut reconnaître que les Bohemians ont bien joué et que l’égalisation nous pendait au nez. »

A Plzeň, l’effet Vrba

Viktoria Plzeň - Dukla Prague, photo: ČTKViktoria Plzeň - Dukla Prague, photo: ČTK Bien loin des préoccupations de ce Sparta décevant malgré les centaines de millions de couronnes investies dans le recrutement de dix nouveaux joueurs étrangers, le Viktoria Plzeň n’a fait qu’une bouchée du Dukla Prague. Quatre buts inscrits en l’espace d’une demi-heure en première mi-temps ont permis aux hommes de Pavel Vrba, lui aussi de retour dans le championnat tchèque après une aventure russe mitigée suite à l’Euro 2016, de facilement s’imposer (4-0) et ainsi de s’installer dans le fauteuil de leader. Même si ce classement est encore anecdotique à l’issue de la 1ère journée, la prestation fournie par le club de Bohême de l’Ouest est de bon augure avant la réception, mercredi, à Plzeň, des Roumains du FC Steaua Bucarest en match retour du 3e tour préliminaire de la Ligue des champions (match aller : 2-2).

Le Slavia assure l’essentiel

Autre prétendant au titre de champion en fin de saison, le Slavia Prague a dû, lui, s’employer davantage pour disposer du FK Teplice. Sans briller devant son public, le champion en titre s’est contenté d’un penalty transformé dès la 9e minute par sa recrue turque Halil Altintop pour s’imposer sur la plus petite des marges (1-0). Au coup de sifflet, l’entraîneur du Slavia Jaroslav Šilhavý, qui avait effectué pas moins de sept changements dans son onze de départ par rapport au match contre le Bate Borisov en Ligue des champions mardi dernier (victoire 1-0), ne faisait cependant pas la fine bouche :

Tomáš Kučera du FK Teplice et Halil Altintop, photo: ČTKTomáš Kučera du FK Teplice et Halil Altintop, photo: ČTK « Nous sommes d’abord contents d’avoir gagné notre premier match de championnat. Cela reste l’essentiel, même si nous n’avons encore une fois marqué qu’un seul but et qu’il y avait la place pour en inscrire d’autres. Cette victoire est une bonne chose pour la motivation avant le match retour qui nous attend en Biélorussie ce mercredi. Nous avons très bien joué pendant les vingt premières minutes, ce qui nous a permis d’ouvrir le score. Mais nous avons ensuite moins couru et perdu beaucoup de ballons faute de davantage de justesse et de précision. Teplice est une équipe expérimentée de notre championnat et elle a su nous poser des problèmes. Mais de ne pas encaisser nous a permis de conserver l’essentiel : les trois points. »

En attendant les prochaines affiches de la 2e journée de l’HET Liga, et notamment un Baník Ostrava – Slavia Prague dimanche qui devrait se disputer dans une chaude et belle ambiance, l’attention cette semaine des amateurs de football tchèque sera retenue par les matchs retours des coupes d’Europe, une qualification comme une élimination des quatre clubs en lice, le Slavia et Plzeň en Ligue des champions, et le Sparta et Mladá Boleslav en Ligue Europa, restant du domaine du possible.