Quand Magdalena Kožená chante Cole Porter

Sortir des sentiers battus est un des crédos de Magdalena Kožená. A aujourd’hui 44 ans, la mezzosoprano tchèque aime surprendre et enchanter le public avec des projets inédits. Forte de ses grands succès sur la scène internationale en qualité d’interprète hors du commun des musiques baroques et d’autres genres de la musique classique, Magdalena Kožená s’est essayé à une toute autre discipline pour, affirme-t-elle, « flirter avec des muses légères ». Son album composé de chansons de Cole Porter, la grande légende du jazz américain, est le fruit de cette « paranthèse » aussi agréable qu’inattendue sur le chemin de la diva. Ce sont les mélodies de cet album que nous vous proposons d’écouter dans cette émission spéciale du Nouvel An. Alors, allons-y, Let’s Misbehave !...

Photo: BrnofonPhoto: Brnofon « J’admire les grandes figures du jazz. Longtemps, je n’ai cependant pas eu le courage de me plonger dans un tel répertoire. Finalement, je me suis inspirée de la mezzosoprano américaine Frederica von Stade et de sa manière d’interpréter les chansons de Cole Porter. Sans chercher à modifier son style, elle a donné un grand charme à ces mélodies tout en les enrichissant d’une nouvelle dimension ». C’est avec ces mots que Magdalena Kožená explique pourquoi elle s’est lancée dans cette nouvelle expérience dans sa riche carrière musicale.

Sur ce nouvel album sur lequel elle reprend les grands tubes de jazz de Cole Porter, Magdalena Kožená est accompagnée du chanteur, comédien et réalisateur Ondřej Havelka et de son orchestre Melodie Makers. S’appuyant sur une interprétation authentique du jazz, du swing et de la musique de danse des années 1930 et 1940, Melodie Makers est reconnu comme un des meilleurs ensembles du genre à l’échelle mondiale. Par ailleurs, l’amité qui lie Kožená à Ondřej Havelka remonte à plusieurs années déjà et à leur collaboration lors de la réalisation d’un documentaire consacré à la chanteuse.

Cole Porter, photo: public domainCole Porter, photo: public domain Ces chansons de Cole Porter, Magdalena Kožená les a interprétées aussi en concert. Elle s’est produite avec grand succès d’abord à Prague, Londres, Hambourg ou encore Berlin, la ville où elle vit avec son mari, le chef d’orchestre Simon Rattle, avant d’effectuer une tournée dans cinq autres villes tchèques, ainsi qu’à Bratislava. Partout, sa métamorphose a été très bien accueillie tant par le public que par la critique. Celle-ci a notamment apprécié, outre les qualités vocales de la chanteuse, sa capacité de flexibilité qui lui a permis de saisir et d’exprimer l’esprit et les nuances de la musique du compositeur américain. Des qualités dont Magdalena Kozena fait preuve, depuis de longues années déjà, en interprétant des musiques classiques, tantôt accompagnée d’orchestres de chambre ou d’orchestres symphoniques, tantôt en se produisant sur les scènes d’opéra du monde entier.