Il y a 25 ans…

Le 1er janvier 1993, deux nouveaux Etats, la République tchèque et la République slovaque, apparaissaient sur une carte de l’Europe redessinée en raison de l’effondrement du bloc dit de l’Est. A l’occasion du 25e anniversaire de la partition de la Tchécoslovaquie, Radio Prague vous propose de revenir dans une émission spéciale sur différents aspects de ce divorce qualifié lui aussi - comme la révolution trois ans plus tôt - de velours.

Un divorce à l’amiable

Le 31 décembre 1992, la Tchécoslovaquie cessait d’exister pour se séparer en deux pays distincts, la République tchèque et la République slovaque. Comment en est-on arrivé là ? C’est ce que nous nous proposons de (re)découvrir…

http://www.radio.cz/fr/rubrique/special/le-divorce-a-lamiable-des-tcheques-et-des-slovaques

Nostalgie ou satisfaction ?

Comment cette rupture a-t-elle été vécue des deux côtés de la frontière ? Et comment est-elle perçue aujourd’hui ? Des journalistes tchèques et slovaques, ainsi que d’autres témoins, nous font part de leur expérience

http://www.radio.cz/fr/rubrique/special/25-ans-apres-le-divorce-tcheco-slovaque-nostalgie-ou-satisfaction

Le tchécoslovaque, langue officieuse

Vingt-cinq ans après la partition de la Tchécoslovaquie, les relations entre Tchèques et Slovaques n’ont sans doute jamais été aussi bonnes qu’aujourd’hui. Toujours, depuis l’apparition de l’idée de former un Etat commun et de l’idéologie dite du tchécoslovaquisme au XIXe siècle, la proximité entre les deux langues a contribué au rapprochement entre les deux peuples. Il en reste de même aujourd’hui, et ce même si la pratique des deux côtés de la frontière, et notamment du côté tchèque, n’est plus ce qu’elle était autrefois.

http://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/le-tchecoslovaque-langue-officieuse