Rencontres littéraires La Bibliothèque municipale de Prague face aux défis de notre temps

26-02-2011 02:01 | Václav Richter

120 ans se sont écoulés depuis la fondation de la Bibliothèque municipale de Prague, institution essentielle de la vie intellectuelle et culturelle de la capitale tchèque. Pour fêter son anniversaire, cette institution vénérable a relevé les défis de notre temps et s’est lancée dans un processus de modernisation. Au seuil du XXIe siècle, elle élargit ses fonds, perfectionne son système de recherche dans le catalogue et s’ouvre à l’audiovisuel.

Télécharger: MP3

Il y a plusieurs dates cruciales dans l’existence de la Bibliothèque municipale de Prague. C’est en 1891 qu’a été ouverte dans la capitale tchèque la première salle de lecture municipale dans la rue Na Zderaze dans le quartier de la Nouvelle-Ville. Au tournant du XIXe siècle, la bibliothèque déménage et s’installe dans une maison de la Place mariale au cœur de la Vieille-Ville, c’est-à-dire à l’endroit où elle se trouve encore aujourd’hui. En 1910, la direction de la Bibliothèque a été confiée à Antonín Sova, un des meilleurs poètes tchèques de son temps. Le nom du poète a sans doute contribué au prestige de cette institution, mais à en croire l’attachée de presse de la Bibliothèque Lenka Hanzlíková, le progrès radical dans l’existence de l’institution n’est venu qu’avec son successeur Jan Thon :

Lenka Hanzlíková, photo: Bibliothèque municipale de PragueLenka Hanzlíková, photo: Bibliothèque municipale de Prague « C’est grâce au directeur Jan Thon que la Bibliothèque municipale a aujourd’hui sa succursale de la rue Korunní, un splendide bâtiment fonctionnaliste, mais aussi son édifice central de la Place mariale. Il a réussi à convaincre une société privée de prendre en charge l’achat du terrain où se trouvaient des maisons. Les maisons ont été démolies et on y a construit la Bibliothèque municipale centrale. La municipalité ne l’a financée que partiellement car la Bibliothèque a été construite en grande partie grâce à des fonds privés. C’était dans les années 1920. »

 

František RoithFrantišek Roith C’est le projet de František Roith qui sort vainqueur d’un appel d’offres auquel participent cinq architectes renommés. František Roith donne à la capitale tchèque un édifice aux lignes pures et simples dont la façade en travertin est ornée d’une rangée de statues. L’édifice, dont le style est un mélange élégant d’Art déco et du fonctionnalisme naissant, voisine aujourd’hui avec la façade baroque du Clementinum, ancien couvent de Jésuites, et l’architecture fin de siècle du nouvel Hôtel de ville de Prague. La Bibliothèque s’installe donc dans cette belle bâtisse et ne la quittera plus. Elle survivra à la Deuxième Guerre mondiale et au régime communiste sans subir de changements majeurs. Lenka Hanzlíková constate que l’heure du changement n’est arrivée que dans les années 1990 :

Bibliothèque nationale techniqueBibliothèque nationale technique « Ce moment est venu en 1998 lorsque le catalogue de la bibliothèque centrale a été numérisé et puis nous avons procédé à la numérisation des succursales. La dernière succursale, celle du quartier de Dejvice, a été numérisée en 2009. Elle s’est installée dans le bâtiment de la nouvelle Bibliothèque nationale technique, un bâtiment moderne qui mérite d’être visité. Aujourd’hui, tous les catalogues sont interconnectés et vous pouvez donc utiliser votre carte de lecteur dans n’importe quelle succursale de Prague, ce qui est avantageux. »

En février 2011, la Bibliothèque municipale a complètement remanié son site Internet et a mis à la disposition des lecteurs un nouveau système de recherche dans le catalogue devenu un moyen rapide et efficace qui permet aux lecteurs de trouver sans problème non seulement l’auteur et l’œuvre qu’ils recherchent mais aussi tous les documents disponibles sur les thèmes qui les intéressent.

 

En ce début du XXIe siècle, la Bibliothèque municipale de Prague est une importante institution qui compte au total 46 succursales. Elles se trouvent dans la majorité des quartiers de la capitale. Il n’y a que quelques quartiers où la bibliothèque n’a pas de succursale, mais ils sont desservis par des bibliobus, c’est-à-dire des bibliothèques mobiles, et même les habitants de ces quartiers peuvent donc emprunter des livres. Récemment a été également mise à la disposition des lecteurs une e-bibliothèque où se trouvent des livres qui peuvent être téléchargés et lus sur ordinateur, sur portable ou sur tablette numérique. La bibliothèque centrale et ses succursales abritent un peu plus de 2 millions d’objets. Il ne s’agit pas que de livres car les lecteurs peuvent y emprunter aussi des partitions, des films, des disques, des livres électroniques et, d’après Lenka Hanzlíková, même des tableaux :

« Quand il vous manque dans votre salle de séjour quelque chose de joli que vous aimeriez regarder, venez et empruntez un tableau. Vous pouvez le regarder pendant six mois puis vous pouvez prolonger votre prêt et ne rendre le tableau qu’au bout d’un an. S’il n’y a pas de réservation, vous pouvez le garder encore une année de plus. »

Evidemment il s’agit dans la majorité des cas de reproductions d’œuvres célèbres mais la bibliothèque prête aussi à ses lecteurs des estampes originales, des œuvres graphiques récentes qui n’exigent pas un traitement spécial.

 

La Bibliothèque municipale de Prague est donc aujourd’hui beaucoup plus qu’un endroit où l’on peut emprunter des livres. C’est une médiathèque, un réseau couvrant toute la capitale. La bibliothèque centrale est aussi un important centre culturel qui abrite plusieurs salles de lectures et deux salles de spectacles et de conférences. Pour fêter le 120e anniversaire de sa fondation, la bibliothèque s’offrira une exposition. Elle sera inaugurée à l’automne de 2011 à la galerie Smečky à Prague et présentera cette institution aux visiteurs par des textes et des documents mais aussi, comme il se doit aujourd’hui, par des moyens interactifs. Les lecteurs seront donc invités à fêter activement le 120e anniversaire de leur bibliothèque.

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français