Une plainte constitutionnelle contre Zeman, "comme dernier recours", en préparation au Sénat

Un groupe de sénateurs prépare une plainte constitutionnelle à l'encontre du chef de l'Etat Miloš Zeman, pour ne pas avoir accepté jusqu'alors la démission du ministre des Finances Andrej Babiš (ANO), que lui a soumise le Premier ministre Bohuslav Sobotka. Le chef du groupe des maires et indépendants, Jiří Šesták, a indiqué à l'agence de presse ČTK que la plainte devrait être prête dans le courant de la semaine. Selon lui, il s'agit cependant d'un ultime recours qui sera utilisé ou non en fonction de l'évolution de la situation. "Monsieur le président revient de Chine, il pourra alors immédiatement prendre la bonne décision et la plainte sera alors inutile", a expliqué Jiří Šesták. Le chef du gouvernement lui-même a annoncé la semaine passée qu'il allait demander à un groupe de juristes d'évaluer la possibilité de déposer une plainte constitutionnelle contre M. Zeman.