Un tiers de la population tchèque souffre de troubles du sommeil

Un tiers de la population tchèque souffre de problèmes de sommeil, qu’il s’agisse d’adultes ou d’enfants. « C’est un problème grave, lié à la génétique, mais surtout au style de vie actuel et aux progrès techniques tels que les ordinateurs, les téléphones portables, etc., » a déclaré, mardi, au quotidien Pravo, Karel Šonka, de la clinique neurologique de la Première faculté de médicine de l’Université Charles.

Selon Karel Šonka, un des troubles du sommeil les plus importants est celui du rythme circadien, car ce dernier a une influence sur le sommeil, le comportement, le niveau hormonal ou le métabolisme. Certains pays comme la France, l’Italie ou la Slovaquie, proposent à la vente de la mélatonine, l’hormone dite « du sommeil », mais la législation tchèque en vigueur ne permet pas de s’en procurer comme complément alimentaire.