Travailleurs détachés : la Tchéquie veut retirer les transports de la directive européenne

La République tchèque espère retirer le secteur des transports des nouvelles règles qui doivent encadrer l'envoi des travailleurs détachés au sein de l'Union européenne. Pour Prague, le transport routier de marchandises sur des longues distances ne devrait pas être soumis à la régulation. C'est ce qu'a exprimé ce jeudi en conférence de presse le ministre des Transports Dan Ťok (ANO).

Les nouvelles règles pour l'envoi des travailleurs détachés sont issues d'un compromis européen trouvé à l'automne dernier, sous l'impulsion notamment de la France. Le transport routier, question sensible, était cependant exclu de la discussion et un projet de régulation doit être élaboré d'ici à la mi-2018. Certains pays ouest-européens veulent une application stricte de la directive pour les transporteurs afin de lutter contre la concurrence selon eux déloyale des pays est-européens.

"Il s'agirait d'une entorse à la libre circulation des biens et des marchandises. Si le transport reste dans la directive, les nouvelles conditions bureaucratiques et de salaire liquideront les transporteurs tchèques", a estimé M. Ťok.