Tomio Okamura fera bien l’objet d’une session extraordinaire de la Chambre des députés

Les députés se réuniront pour une session extraordinaire mercredi prochain pour débattre d’une éventuelle révocation de Tomio Okamura de ses fonctions de vice-président de la Chambre basse. L’information a été communiquée ce vendredi par le président du groupe parlementaire chrétien-démocrate, dont l’initiative a obtenu suffisamment de signatures des députés pour déposer une demande de session extraordinaire. Sa première tentative cette semaine avait échoué, faute d’un soutien suffisant.

Cette session se tiendra suite aux déclarations de Tomia Okamura relatives au camp de concentration de Lety (Bohême du Sud). Le leader du parti d’extrême-droite SPD avait affirmé que le camp n'était pas clôturé et que ses détenus pouvaient se déplacer librement.