Tchèques et Portugais prêts à coopérer pour "une forme nouvelle" de l'Union européenne

La République tchèque et le Portugal veulent collaborer afin de voir émerger une forme nouvelle de l'Union européenne. Selon l'agence de presse ČTK, c'est l'enseignement principal de la rencontre ce lundi à Prague entre Lubomír Zaorálek et Augusto Santos Silva, les ministres des Affaires étrangères des deux pays. Le socialiste portugais, qui a également été présent à la réunion annuelle des ambassadeurs tchèques, a estimé que les deux Etats partageaient les mêmes intérêts et étaient relativement similaires du fait qu'ils ont tous les deux fait l'expérience de régimes autoritaires.

Pour Augusto Santos Silva, il est possible d'avancer sur les dossiers de la défense, des mesures à prendre face à la mondialisation ou encore sur "le pilier social de l'UE". Le social-démocrate Lubomír Zaorálek a été dans son sens en affirmant que Prague et Lisbonne souhaitaient créer les conditions pour que des consensus puissent émerger entre les 27 Etats membres.