Sondage : Tchèques et Slovaques voient de plus en plus positivement la partition de la Tchécoslovaquie

La partition de la République fédérale tchèque et slovaque, dont on commémorera le 25e anniversaire le 1er janvier prochain, est vue positivement par un nombre grandissant de Tchèques et de Slovaques. C'est ce qui ressort des résultats d'un sondage réalisé conjointement par le Centre pour l'étude de l'opinion publique de l'Académie des sciences de République tchèque et par l'Institut pour les questions publiques de Bratislava. D'après cette enquête, dont les conclusions ont été présentées ce lundi, 53 % des Tchèques interrogés et 51 % des Slovaques voient d'un bon œil la fin de la Tchécoslovaquie. Fin 1992, ils étaient à peu près 40 % de ressortissants tchèques et slovaques à penser ainsi. En revanche, les deux tiers des répondants regrettent que les citoyens tchécoslovaques n'aient pas été consultés sur la question par référendum.

L'enquête d'opinion montre par ailleurs une très large majorité de personnes sondées appréciant positivement la création de la Tchécoslovaquie en 1918. Ce chiffre a cependant baissé chez les répondants slovaques par rapport à il y a cinq ans.

Enfin, davantage de Slovaques (53 %) estiment que l'adhésion de leur pays à l'Union européenne a été une bonne chose. Ils sont 44 % à partager cet avis côté tchèque.