Sondage : 58% des Tchèques opposés à l’accueil des réfugiés

Le nombre de Tchèques catégoriquement opposés à l’accueil des réfugiés a baissé de 11 points de pourcentage depuis l’automne dernier, pour s’établir à 58%, selon un sondage réalisé par le Centre pour l’étude de l’opinion publique (CVVM). Pour 82% des Tchèques, les réfugiés représentent une menace pour la sécurité en Europe, tandis que pour 68% des personnes interrogées, ils mettent en danger la sécurité de la République tchèque. Seuls 3% de Tchèques sont favorables à l’accueil de réfugiés en provenance des pays en guerre de façon à ce que ceux-ci puissent s’installer de façon définitive en République tchèque. 35% des sondés accepteraient d’accueillir les réfugiés sur le sol tchèque pour une période limitée, avant que ceux-ci ne soient en mesure de retourner dans leur pays d’origine. Les Tchèques sont toujours plus nombreux accepter la venue des réfugiés en provenance d’Ukraine que les migrants originaires des pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord.