Rumeur sur le transfert de Škoda Auto en Allemagne : la direction tente de rassurer

Dans une lettre ouverte adressée aux employés de la firme, la direction de Škoda Auto a démenti la rumeur selon laquelle une partie de la production du constructeur automobile pourrait quitter la Tchéquie et être transférée en Allemagne. "Nos usines tchèques de production sont de façon essentielle et resteront en première position. La République tchèque est et restera le siège de la société Škoda", y écrit Bernhard Maier, le PDG de l'entreprise. Selon l'agence Reuters, la direction et les syndicats du groupe Volkswagen, dont fait pourtant partie Škoda, souhaiterait bien limiter la concurrence que représente le constructeur tchèque pour les marques allemandes. Et ils réfléchiraient effectivement à un transfert de certaines unités de production vers l'Allemagne et à la possibilité de faire payer davantage l'entreprise tchèque pour les technologies partagées.

Face à cette menace, les syndicats de Škoda ont fait savoir jeudi qu'ils envisageaient une limitation du nombre d'heures supplémentaires en signe de protestation. Les syndicalistes critiquent également les propos entendus chez Volkswagen selon lesquels la firme tchèque bénéficierait d'un avantage déloyal en combinant technologie allemande et main d'oeuvre bon marché.

Ce vendredi, un porte-parole de Volkswagen a réagi en indiquant que pour l'heure, aucun changement n'était au programme pour Škoda Auto.