Quotas de réfugiés : la Commission européenne porte plainte contre la République tchèque

La Commission européenne a porté plainte contre la République tchèque, la Pologne et la Hongrie auprès de la Cour de justice de l’Union européenne, pour non-respect des quotas de relocalisation des réfugiés. L’information a été annoncée par le porte-parole de la Cour de justice de l’UE Balazs Lehoczki.

Selon ce dernier, les trois pays ont à présent l’occasion de réagir à la décision de la Commission européenne, la première audience devant la Cour de justice étant attendue en novembre ou décembre prochains.

L’exécutif européen avait lancé deux avertissements dans cette procédure d’infraction contre les trois pays. En l’absence de réponse satisfaisante de leur part, il a décidé, en décembre dernier déjà, de porter le dossier devant la justice européenne.

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš (ANO) a réagi en indiquant qu’il était prêt à « tout faire » pour limiter les impacts de cette plainte sur la République tchèque. Pour le chef du gouvernement, les quotas d'accueil des réfugiés sont un non-sens et ne font que favoriser les partis populistes et extrémistes en Europe.