Quotas d'accueil des réfugiés : Bruxelles renvoie la Tchéquie devant la justice européenne

La Commission européenne a décidé ce jeudi de renvoyer la Tchéquie, la Hongrie et la Pologne devant la Cour de justice de l'Union européenne pour le non-respect de ces pays du mécanisme de relocalisation des réfugiés arrivés en Grèce et en Italie. Dans son communiqué, Bruxelles rappelle avoir lancé des procédures d'infraction contre ces Etats en juin dernier et indique que les réponses apportées par Prague, Budapest et Varsovie n'ont pas été jugées satisfaisantes.

"La République tchèque n'a procédé à aucune relocalisation depuis août 2016 ni offert aucune nouvelle place depuis plus d'un an", écrit la Commission. Auparavant, dans le cadre du mécanisme de relocalisation décidé en 2015, les Tchèques avaient fait l'effort d'accueillir douze réfugiés.

Pour Frans Timmermans, le vice-président de la Commission, les trois Etats centre-européens concernés ne doivent pas être surpris de la démarche entamée à leur encontre. Ils ont encore la possibilité de changer d'attitude, estime-t-il.