Presse : Martin Stropnický confirme son retrait de la vie politique

Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement démissionnaire Martin Stropnický (ANO) confirme dans un entretien publié ce mercredi par Lidové noviny qu'il souhaite ne plus occuper de portefeuille ministériel et renoncer à son poste de député. "Je n'aspire pas à un second poste au gouvernement. La Chambre des députés a pour moi bien trop d'énergie négative", déclare l'ancien diplomate de 61 ans, qui compte tout de même rester membre du mouvement ANO.

Martin Stropnický, ancien ministre de la Défense dans la précédente coalition gouvernementale et ambassadeur tchèque au Portugal, en Italie et au Vatican, se verrait bien retourner dans la diplomatie. Le site Aktuálně.cz écrivait la semaine passée qu'il pourrait devenir l'ambassadeur de la République tchèque en Israël. L'intéressé n'a pas confirmé.

Avec Robert Pelikán, le ministre de la Justice, c'est la seconde figure importante du mouvement ANO, qui choisit de se mettre en retrait de la politique.