Presse : la ferme "du nid de cigognes" recevrait toujours des subventions de l'Etat

La ferme dite du nid de cigognes, un complexe récréatif en Bohême centrale au cœur d'une affaire de détournement présumé de fonds européens, continue de bénéficier de subventions de l'Etat tchèque, notamment pour l'élevage d'animaux et pour la préparation de chevaux destinés à être exposés au public. Selon le quotidien économique Hospodářské noviny (HN), qui publie l'information dans son édition de ce vendredi, cela représenterait plusieurs centaines de milliers de couronnes, issues principalement du ministère de l'Agriculture, et normalement destinées aux petites et moyennes entreprises. Par le passé, le ministère a pourtant affirmé que la ferme ne recevait aucune subvention.

Onze personnes, dont le Premier ministre en démission Andrej Babiš et le vice-président de son mouvement ANO, Jaroslav Faltýnek, sont inculpées dans l'affaire dite du nid de cigognes. Pour la construction de ce complexe, le groupe Agrofert, par le passé propriété de l'actuel chef du gouvernement, est soupçonné d'avoir perçu des subventions européennes à hauteur de 50 millions de couronnes (environ 2 millions d'euros), de l'argent qui était normalement destiné justement aux petites et moyennes entreprises.