Première rencontre entre gouvernement, employeurs et syndicats

Ce jeudi s’est tenue la première rencontre entre les représentants du nouveau gouvernement minoritaire dirigé par Andrej Babiš (ANO), des syndicats et des employeurs. Leurs négociations ont porté sur le programme du gouvernement ANO. A l’issue de la rencontre, Andrej Babiš a indiqué que ce programme avait obtenu l’appui des syndicats et des employeurs, mais cette information n’a pas été confirmée par ces derniers.

Pour le chef de l’association des syndicats de l’industrie et des transports, Jaroslav Hanák, il s’agit d’un « document politique ». « Ce qui compte pour nous, ce sont des faits concrets, at-il indiqué. Les syndicats soutiennent l’intention du gouvernement d’augmenter le salaire minimum et les pensions de retraite. En revanche, ils critiquent une accélération de l’obtention du permis de travail pour les étrangers, tandis que les associations des employeurs souhaitent que le nouveau gouvernement fixe une date de l’entrée de la République tchèque dans la zone euro.

Cette réunion entre ministres, employeurs et syndicats a précédé le vote de confiance à la Chambre des députés auquel Andrej Babiš soumettra, le 10 janvier prochain, son gouvernement nommé début décembre.