Prague fait retirer un atlas où la Crimée est un territoire russe

Le ministère tchèque de l'Education, sous le feu des critiques des ambassades d'Ukraine et de Géorgie, a fait savoir qu'il retirait son approbation à un atlas présentait la Crimée comme territoire russe et où l'on trouvait également représenté l'Etat islamique. Publié par la maison d'édition Kartografia Praha, cet atlas avait eu le feu vert du ministère en 2017. Une autre maison d'édition, Ottovo nakladatelství avait déjà publié en 2015 un Atlas du football où la Crimée était également considérée comme faisait partie de la Russie.

La diplomatie tchèque a toujours déclaré, de concert avec la communauté internationale, qu'elle n'accepterait « jamais la violation de l'intégrité territoriale de l'Ukraine », suite à l'annexion de la Crimée en mars 2014 par la Russie, suite à un référendum contesté. Le président tchèque Miloš Zeman, dont les opinions pro-russes sont connues, a plusieurs fois qualifié le rattachement de la Crimée de « fait accompli », tout en précisant récemment, avant sa réélection, qu'il s'agissait d'une « annexion illégitime ».