Prague et Rome préparent un projet d'aide aux réfugiés en Côte d'Ivoire

La République tchèque et l'Italie veulent mener de concert un projet d'aide aux réfugiés en Côte d'Ivoire. C'est ce qu'a déclaré aux journalistes le Premier ministre Bohuslav Sobotka, après sa rencontre, jeudi en fin de journée à Prague, avec son homologue italien Paolo Gentiloni. Le projet vise à améliorer les conditions de vie des personnes arrivées en Côte d'Ivoire depuis d'autres pays africains et qui souhaitaient se rendre en Europe, ainsi que des migrants ivoiriens ayant été expulsés vers leur pays d'origine. Prague pourrait mobiliser environ un million d'euros pour ce programme.

Il n'en reste pas moins que la Tchéquie et l'Italie ont des positions très différentes face à la question des réfugiés. Prague refuse en effet le système d'accueil via les quotas, alors que Rome, en première ligne face à l'afflux des migrants, en appelle à la solidarité des autres Etats européens. "Nous n'avons pas intérêt à tirer profiter de l'idée de séparation entre l'Ouest et l'Est de l'Europe", a toutefois affirmé Paolo Gentiloni. De son côté, Bohuslav Sobotka a insisté sur les quelques initiatives financées par les Tchèques en Afrique du Nord et au Proche Orient.