Pour le FMI, le défi pour l’économie tchèque sera de conserver sa croissance une fois le cercle vertueux achevé

Le taux de croissance de l'économie tchèque devrait s’élever à 3,7 % en 2018, selon la nouvelle prévision communiquée ce mercredi par le Fonds monétaire international (FMI). Ce dernier, qui a publié les conclusions de sa mission annuelle, a donc revu à la hausse de 0,2 point sa dernière prévision du mois d’avril. Pour 2019, le FMI prévoit un ralentissement avec une croissance du PIB de l’ordre de 3,2 %, ainsi qu’un taux de 2,5 % à moyen terme.

Plus globalement, toujours selon ce même rapport, l’économie tchèque se porte bien, la croissance rapide du niveau des salaires étant la conséquence du faible taux de chômage et de la demande importante de main-d’œuvre. Le principal défi consistera donc à maintenir le rythme de croissance une fois le cycle économique actuel achevé.