Pour Bohuslav Sobokta, les sociaux-démocrates faisant l'objet de poursuites devraient abandonner leurs fonctions officielles

Le premier ministre Bohuslav Sobotka, leader du parti social-démocrate, va recommander aux membres de sa formation faisant l'objet de poursuites judiciaires de quitter leurs mandats électifs ou leurs fonctions au sein du parti. Certains sociaux-démocrates figurent en effet au nombre des 24 personnes soupçonnées de détournement de fonds européens dont la police tchèque a demandé cette semaine l'inculpation. "Il en va de leur responsabilité individuelle, une responsabilité qui ne doit pas ici être endossée par leur parti politique", a commenté Bohuslav Sobotka. Selon lui, il devra y avoir une réorganisation du parti à l'échelle régionale, au niveau de la région d'Ústí nad Labem d'où proviennent les individus poursuivis, une fois que les rôles de chacun seront mieux identifiés.