Peste porcine africaine : le ministre de l'Agriculture met en cause "le facteur humain"

L'épidémie de peste porcine africaine qui touche depuis plusieurs semaines la région de Zlín, au sud-est de la Moravie, s'explique probablement par un "facteur humain". C'est ce qu'a souligné ce lundi à Bruxelles le ministre tchèque de l'Agriculture Marian Jurečka (KDU-ČSL) à l'occasion d'une rencontre avec ses homologues européens. D'après lui, le problème auquel est confrontée la Tchéquie est un avertissement pour tous les pays européens qui penseraient être à l'abri de cette maladie, inoffensive pour l'homme mais presque toujours mortelle pour les animaux infectés. "C'est ce que nous pensions aussi et l'infection s'est pourtant propagée en Tchéquie de façon surprenante et avec rapidité", a déclaré le ministre. Les autorités vétérinaires tchèques étudient à l'heure actuelle les cas de 75 animaux décédés. Pour 40 d'entre eux, la peste porcine africaine a été formellement identifiée.