Pénurie de médecins : le personnel ukrainien sera placé dans les hôpitaux peu prisés par les médecins tchèques

Les médecins ukrainiens qui souhaitent travailler en République tchèque seront placés en priorité dans des hôpitaux qui souffrent d’une importante pénurie de personnel. C’est ce qu’a annoncé, mardi, le Premier ministre Andrej Babiš. Le placement obligatoire des travailleurs dans des communes précises était appliqué dans la Tchécoslovaquie communiste à partir des années 1950 et jusqu’à la Révolution de velours.

En mai dernier, le Premier ministre a décidé de prolonger le programme « Ukrajina » qui vise à faciliter l’embauche de médecins ukrainiens en République tchèque, et ce malgré les protestations des professionnels de la santé, selon lesquels les médecins en provenance d’Ukraine n’ont pas le même niveau de qualification que leurs collègues tchèques.

Ainsi, les 150 médecins ukrainiens installés en Tchéquie peuvent continuer à travailler, à condition qu’ils fassent reconnaître leur diplôme d’ici à un an.