Ouverture du procès avec l’ancien Premier ministre Petr Nečas

Ce jeudi, a débuté, au tribunal du 1er arrondissement de Prague, le procès de l’ancien Premier ministre Petr Nečas, du parti de droite ODS, et de sa femme, Jana Nečasová, accusés de corruption. Les accusations reprochent notamment à l’ancien chef du gouvernement (2010 – 2013) d’avoir acheté trois députés. En 2012, les trois hommes avaient accepté d’abandonner leurs fonctions à la Chambre basse du Parlement afin de permettre l’adoption d’une loi dite « de stabilisation financière ». En échange de quoi, Petr Tluchoř, ancien chef du club parlementaire de l’ODS (parti civique démocrate), Ivan Fuksa, ancien ministre de l’Agriculture, et Marek Šnajder, ancien vice-ministre de la Santé, avaient obtenu des postes lucratifs dans le management de différentes entreprises publiques. L’affaire a contribué à la chute du gouvernement en 2013. Petr Nečas refuse toutes les accusations. S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à six ans de prison.