Négociations gouvernementales : les communistes vont reprendre les discussions avec ANO

Le parti communiste a décidé de revenir à la table des négociations avec le parti ANO d'Andrej Babiš en vue de la formation d'une nouvelle coalition gouvernementale. Vojtěch Filip, le chef des communistes, et le Premier ministre du gouvernement en démission, se sont rencontrés jeudi en fin de journée pour clarifier leurs positions respectives sur l'extraction du lithium en République tchèque.

Les communistes critiquaient le ministre de l'Industrie et du Commerce Tomáš Hüner (ANO) pour sa volonté de parvenir à un accord avec la société australienne European Metals Holdings (EMH) qui l'autoriserait à exploiter les réserves de lithium du nord de la Bohême. "Pour nous, la défense des richesses naturelles tchèques est une chose fondamentale", a expliqué Vojtěch Filip, qui refuse que ce minerai rare, indispensable dans certaines industries, soit entre les mains d'une entreprise étrangère. Andrej Babiš, qui a récemment critiqué son ministre M. Hüner pour sa communication sur cette affaire, lui a confirmé qu'il partageait ce point de vue.