Magnesia Litera : l'ouvrage d'un journaliste sur les menaces pesant sur la démocratie désigné Livre de l'année

Mercredi soir se déroulait la remise des prix littéraires Magnesia Litera. C'est l'ouvrage du rédacteur en chef de l'hebdomadaire d'investigation Respekt, Erik Tabery, qui a été désigné Livre de l'année. « Une société abandonnée » a été publié aux éditions Paseka. D'après les organisateurs, l'auteur s'est efforcé de décrire le danger dans lequel se trouve la démocratie tchèque actuelle, où « le populisme coule dans les veines des acteurs politiques actuels ».

Dans la catégorie la plus suivie, la prose, c'est le roman de Josef Pánek, « L'amour au temps des changements climatiques mondiaux » qui a été récompensé. Autre ouvrage notable, celui d'un autre journaliste de l'hebdomadaire Respekt, Marek Švehla, dont le livre Magor, ne se concentre pas seulement sur une des figures majeures de l'underground tchécoslovaque sous le régime communiste, mais aussi sur l'ensemble du phénomène né dans les années 1970.