Lutte contre les violences à l’égard des femmes : une pétition pour la signature de la Convention d’Istanbul

Ce mardi, les représentantes des associations tchèques de défense des droits des femmes ont présenté une pétition appelant à l’accélération de la signature de la « Convention d’Istanbul » au ministre des Droits de l’Homme, Jiří Dienstbier. Si cette Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre les violences à l'égard des femmes et la violence domestique a été adoptée en 2011, la République tchèque fait partie de trois derniers Etats-membres de l’UE (avec la Lettonie et la Bulgarie) à ne pas l’avoir signée. Suite à cet appel, le ministre a affirmé, comme il l’avait d’ailleurs déjà fait le 25 novembre dernier, que le gouvernement allait apposer sa signature au cours de la première moitié de 2016.