Lubomír Zaorálek réprimande un autre social-démocrate pour des propos haineux à l'égard des migrants

Lubomír Zaorálek, qui dirige la campagne électorale de la social-démocrate à l'approche des législatives, a remis à sa place un membre de son parti, Milan Hrdlička, maire adjoint de la commune de Brno-Bohunice, pour avoir insulté les migrants dans le bulletin communal de la municipalité. Le quidam y a comparé les migrants à des "limaces", qui afflueraient d'Espagne, d'Italie et d'autres pays du Sud et qui, d'après lui, menaceraient de dévaster la Tchéquie. "Un tel individu n'a pas sa place au sein de la social-démocratie", a réagi sur twitter le ministre des Affaires étrangères Lubomír Zaorálek, estimant que M. Hrdlička répandait la haine en République tchèque et causait du tort à ce pays et à ses habitants.

L'épisode illustre les tensions internes à la social-démocratie à propos de la question migratoire, alors que le ministre de l'Intérieur Milan Chovanec a été l'artisan d'une politique très hostile à l'égard des réfugiés.