L'inflation ralentit à 2,2% en janvier

La hausse des prix à la consommation en République tchèque a ralenti à 2,2% en janvier sur un an, après 2,4% en décembre et 2,6% en novembre, a rapporté ce mercredi le Bureau tchèque des statistiques (ČSU). « Il s'agit du chiffre le moins élevé depuis avril 2017 », souligne le ČSU dans son rapport. L'office tchèque attribue ce ralentissement surtout à une progression moins rapide des prix des produits alimentaires, des boissons non-alcoolisées et des carburants.

En 2017, les prix à la consommation en République tchèque ont connu une hausse annuelle moyenne de 2,5%, chiffre le plus élevé au cours des cinq dernières années, après 0,7% un an plus tôt. L'économie de la République tchèque repose surtout sur l'industrie automobile et les exportations vers la zone euro. Le pays devrait enregistrer une croissance de 4,3% en fin de l'exercice 2017, selon le ministère des Finances. Le ČSU devrait publier vendredi sa première estimation de la croissance effectivement observée à la fin de 2017.