Les Tchèques ont rendu hommage à Jan Masaryk

Samedi, les Tchèques ont commémoré le 70e anniversaire de la mort tragique de l’homme politique et fils du premier président tchécoslovaque, Jan Masaryk. Ministre tchécoslovaque au moment de la prise du pouvoir du parti communiste dans le pays en février 1948, Jan Masaryk a été retrouvé mort au pied de son appartement de fonction au palais Černín le 10 mars de la même année. Les circonstances de sa mort, présentée comme un suicide, n'ont jamais été clairement établies.

Les portes du palais Černín ont été ouverts vendredi et samedi pour ceux qui ont souhaité rendre hommage à Jan Masaryk à l’endroit où le fils du président Tomas Garrigue Masaryk a perdu la vie, à l’âge de 62 ans.

Vendredi, le ministre des Affaires étrangères Martin Stropnický (ANO) lui a rendu un hommage, en déclarant que la mort de Jan Masaryk a été « une sorte de confirmation que le pays est définitivement entré dans une époque nouvelle et sombre ». Pour le chef de la diplomatie, la République tchèque doit à présent favoriser « l’alliance européenne de petits et grands », afin de ne plus devenir « un simple objet de jeux politiques ».